Visiter l’Égypte et plus particulièrement découvrir les trésors de l’Égypte ancienne était un immense rêve à réaliser pour nous. C’est ainsi que nous avons décidé de faire un arrêt par ce pays entre le Kenya et notre retour en France. La dernière destination de notre tour du monde fût une de nos favorites. Ainsi, nous avons aussi découvert avec bonheur la vie moderne égyptienne dans les villes et la campagne, des paysages désertiques à couper le souffle et de la beauté du Nil et de la mer Rouge.

Pour profiter pleinement de nos 12 jours / 11 nuits en Égypte nous avons confié l’organisation de notre parcours à travers le pays à Lady Egypt Tours.

Au programme de notre séjour extraordinaire :

Retrouvez aussi nos conseils pratiques pour visiter l’Égypte et notre liste de lecture.

Pyramides de Gizeh - Égypte

Passer par une agence ou un voyage organisé ? Notre expérience avec Lady Egypt Tours

Les médias ne font pas de bonne publicité à l’Égypte comme destination touristique. Ainsi, contrairement à nos habitudes de voyage et soucieux pour notre sécurité, nous avons décidé de passer par une agence de voyage locale.

Après plusieurs prises de contact et devis, nous avons choisi Lady Egypt Tours avec qui nous avons eu un très bon contact par téléphone et dont les commentaires sont très positifs. Il s’agit d’une agence égyptienne basée au Caire.

Nous avons eu un accueil et un suivi incroyable, nous n’avons jamais voyagé aussi confortablement ! Nos logements étaient tous superbes et nous ne nous attendions pas à un service aussi incroyable de la part des collaborateurs de l’agence. Partout où nous allions nous étions accompagnés par un chauffeur et un représentant de l’agence, et pour chaque visite l’agence nous a arrangé la présence d’un guide. Ils ont eu la gentillesse de nous arranger des guides en français. Veuillez noter que notre prise de contact avec les représentants de l’agence se fait en anglais. Enfin, nous pensons avoir été largement gagnant au niveau du rapport qualité-prix. Pour une qualité égale de voyage, nous pensons que nous aurions payé plus cher en l’organisant par nous-même et cela n’aurait clairement pas été aussi relax.

Est-il sûr de voyager tout seul en Égypte ?

Nous n’avons pas essayé mais cela nous paraît tout à fait possible. Nous nous sommes toujours sentis en sécurité. Cependant, il est vrai que par endroits il semblait difficile de passer les barrages de polices sans interprète. De plus certaines visites, notamment dans le désert, nécessitent une escorte de police pour les touristes. Cela peut-être frustrant si, comme nous, vous préférez voyager par vos propres moyens. Ainsi, pour un voyage parfait, il nous semble que la meilleure solution serait un juste milieu : organiser une partie du voyage et rester en autonomie sur les destinations plus faciles comme les villes du Caire, de Louxor ou d’Assouan ou sur la côte de la Mer Rouge. Ainsi, Lady Egypt Tours propose des excursions à la journée comme des séjours tout inclus comprenant même les vols.

Malheureusement il s’agit d’une région où la situation et la sécurité peuvent changer rapidement. Ainsi, comme pour chaque voyage, nous conseillons toujours de suivre les recommandations du gouvernement sur le site diplomatie.gouv.fr et de vous inscrire aux alertes sur ariane.

Le Caire

Notre séjour en Égypte a démarré et s’est fini dans la ville du Caire, d’où nous avons pris l’avion. Encore une fois nous avons trouvé que les médias donnaient une mauvaise réputation à cette ville qui regorge d’histoire et nous a plu. Nous regrettons même de ne pas y avoir passé une journée de plus, comme nous étions trop fatigués du voyage le premier jour pour vraiment en profiter (après un vol de nuit). Le gros bémol pour nous a été la population.

Dès l’aéroport nous avons été pris en charge par Anass, notre représentant de Lady Egypt Tours. Notre hôtel au Caire, pour la première et les deux dernières nuits du voyage, fût le Steigenberger Pyramids Cairo. Nous n’en revenons pas de notre vue sur les pyramides et du confort de notre chambre ! Néanmoins la vue sur les pyramides signifie que nous sommes à Gizeh et non dans le centre de la ville. Cette localisation nous a convenu parfaitement mais si vous souhaitez passer vos soirées dans le centre c’est à prendre en compte dans votre choix d’hôtel.

Pour manger, nous conseillons le restaurant Felfela. Nous avons testé la partie sandwichs à emporter avec de délicieux fuul et ta’miyya. Pour le dîner, nous avons adoré le hamam mahshi, du pigeon farci. Plus d’informations sur la cuisine égyptienne.

 

Les pyramides de Gizeh, le Sphinx et le musée égyptien du Caire

Pour ces visites, faites sur une journée, nous avons eu la chance d’avoir un guide francophone formidable : Nader (organisé par l’agence de voyage).

Notre journée a commencé par le musée égyptien du Caire. Nous avons apprécié de commencer par cette visite pour avoir un peu plus de connaissances et de perspectives avant de nous retrouver face aux pyramides. Avoir un guide nous a paru tout à fait nécessaire car il y avait très peu de panneaux explicatifs dans ce musée qui à l’air très désorganisé. La visite est rapide mais très efficace et intéressante et nous avons eu un peu de temps pour nous balader par nous-même. Voir de nos propres yeux le trésor de Toutânkhamon fût très impressionnant.

Ensuite nous nous sommes rendus aux pyramides et au Sphinx de Gizeh, étonnamment proche du Caire. Nous avons été surpris par le peu de fréquentation. Nous avons pénétrés sous la pyramide de Hétep-Hérès I qui est inclut dans le prix du billet. Attention c’est déconseillé aux personnes claustrophobes et nous comprenons pourquoi, il faut se plier en quatre pour prendre les escaliers. Nous avons aussi décidé de payer en plus pour le ticket permettant de rentrer à l’intérieur la fameuse pyramide de Khéops, la seule où le tombeau était au milieu et non en dessous. Une chouette expérience qui demande un certain niveau physique (plus difficile que celle de Hétep-Hérès). Après un long moment à grimper en position accroupie nous sommes arrivés dans des chambres complètement vides (même pas un panneau pour nous féliciter du chemin parcouru). Nous avons alors pleinement apprécié le sens du dicton : « l’important, ce n’est pas la destination, mais le voyage ». Quelle aventure de rentrer dans ces lieux vieux de près de 5 000 ans !

Bien sûr nous avons apprécié la vue du Sphinx au pied des pyramides. Nous sommes aussi passé par le temple où était effectué la momification et nous sommes redescendus par là où était les acheminé le corps du pharaons jusqu’à sa pyramide. Contrairement à ce qu’on avait lu et entendu, nous n’avons pas trouvé que le Sphinx paraissait petit. Sur le chemin du retour à l’hôtel nous avons eu le choix entre visiter un artisan d’huiles essentielles ou de papyrus.

Le centre-ville du Caire

La ville du Caire est incroyablement riche et intéressante. Parce que l’Égypte, au-delà des pharaons, est aussi un berceau pour les grecs, romains, chrétiens et musulmans et que toute cette variété culturelle se reflète dans le centre ville historique du Caire. C’est une visite que nous avons ajouté au dernier moment et que nous avons adoré avec notre guide Nader. Nous vous recommandons d’effectuer cette visite avec un guide ou par vous-même si vous avez du temps devant vous (pour prévoir les aléas des transports).

Notre première visite fût celle du Quartier Mar Girgis et de ses nombreuses églises qui cohabitent. Au programme :

  • l’église orthodoxe copte suspendue construite par les romains sur une ancienne tour de Babylone
  • la synagogue Ben Ezra où des écrits de Moïse aurait été retrouvés
  • l’église Saint-Serge et Saint-Bacchus où Jésus aurait été caché lors de sa fuite de Jérusalem
  • l’église et le monastère orthodoxe grecque de Saint-Georges

Nous nous sommes ensuite rendus à la citadelle du Saladin et avons visité ses mosquées, dont l’impressionnante mosquée Mohammed Ali qui surplombe la ville du Caire. La vue panoramique sur toute la ville jusqu’aux pyramides nous a époustouflé. Enfin, nous vous conseillons de faire une balade dans le souk Khan El Khalili à partir de la mosquée El Hussein et en passant par la mosquée Qalawoun (connue comme ayant la plus belle facade du monde après le Taj Mahal) pour finir au mur Bab al-Futuh.

L’oasis de Fayoum

Nous avons profité d’une journée complète pour faire une excursion à l’oasis du Fayoum à partir du Caire. Notre agence de voyage et notre guide Nader nous ont fait un programme incroyable encore une fois. Nous avons commencé la journée par la visite temple Qasr Qaroun et du lac Qaroun, un lac d’eau salée vestige d’une ancienne mer. Puis, nous avons visité le joli village potier de Tunis.

Ensuite, nous nous sommes dirigés dans la vallée des baleines où nous avons pu monter sur la montagne El Medawara qui offre une vue somptueuse sur le lac Wadi Rayan entouré par le désert. Pour le déjeuner nous nous sommes rendus dans un restaurant typiquement bedouin à côté des chutes de Wadi Rayan Fayoum qui émergent du sol pour alimenter le lac avec l’eau du Nil.

Sur le chemin du retour nous sommes allés voir les constructions des moulins à eau de l’époque gréco-romaine. Ils sont encore utilisés aujourd’hui mais ne fonctionnent que très rarement selon le niveau de l’eau, vous aurez peut-être la chance comme nous de les voir en action. Nous avons fini par l’ancienne ville de Karanis, toujours en cours d’excavation, dont l’accès à été ouvert spécialement pour notre venue. Pour cette excursion dans le désert nous avons bénéficié d’une escorte de police obligatoire, nous déconseillons donc vous y rendre sans passer par une guide ou une agence.

Train de nuit Le Caire à Assouan

Alors que nous avions le choix entre un avion, un transfert en voiture ou car et un train de nuit nous n’avons pas hésité une seconde sur le mode de transport qui permet de voir le plus de pays.

Aucun regret, nous avons beaucoup aimé notre nuit en cabine double avec lit superposé. Le train offre un confort très acceptable avec dîner et petit déjeuner inclus ainsi qu’un lavabo dans notre cabine. Nous avons embarqué après la nuit tombée mais avons pu profiter du paysage à partir de 5 heures du matin jusqu’à notre arrivée vers 9 heures. Voyager en train est toujours un plaisir !

Assouan

Notre représentant nous attendait à la gare d’Assouan et nous a accompagné jusqu’à notre hôtel. Cet hôtel, le Pyramisa Isis Island Aswan, se situe sur une petite île à côté de la ville et la vue de la piscine sur le Nil et la ville d’Assouan est vraiment agréable. Pour nous y rendre nous prenons un navette gratuite, opéré sur un bateau traditionnel nubien, et apprécions à chaque fois ces quelques minutes sur le Nil.

Visite d’Assouan: mosquée, église copte et marché

Nous avons visité la ville par nous-même le matin et avons commencé par nous rendre à pieds à la mosquée d’Assouan au Nord qui borde le Nil. Nous sommes arrivés à 8h45, avant l’ouverture, mais quelqu’un nous as fait signe de venir et nous as ouvert. Nous avons été très bien accueilli et emmené à l’étage pour profiter de la vue sur la ville et le Nil. Il est respectueux pour les femmes de se couvrir la tête et les bras avec une écharpe ou un sarong et il faut enlever ses chaussures mais les garder à la main pour les remettre sur le toit. Nous avons laissé un pourboire à la fin de la visite.

Ensuite nous avons pris un tuk-tuk pour nous rendre à la cathédrale copte orthodoxe de l’Archange Michaël, qui est la deuxième plus grande du pays. Les tuk-tuks n’ont pas le droit de passer par la route qui longe le Nil, qui est réservée aux taxis et aux calèches, donc ne vous étonnez pas du détour. La visite était plus courte et moins impressionnante que la mosquée. Nous sommes rentrés à pied en passant dans les longues rues du marché. Le convivial « souk » est un lieu où, contrairement à Louxor par exemple, les touristes et les locaux se côtoient pour faire leurs achats. C’est une ballade agréable sans trop de sollicitations. Pour les mots utiles en arabes voir nos conseils.

Il y a énormément de choses à faire à Assouan comme la visite de l’île d’Elephantina, les villages nubiens, les tombeaux des nobles, des tours en felouques (barques traditionnelles) sur le Nil… Toutes ces excursions sont proposées de façon optionnelle par Lady Egypt Tour avec le confort d’un guide et d’une voiture mais peuvent être facilement faites indépendamment et avec un plus petit budget. Les prix des felouques se négocient partout sur les bords du Nil.

Le temple Philae et le barrage d’Assouan

En une après-midi nous avons visité, avec un chauffeur et un guide, le temple de Philae et le nouveau ou haut barrage. La visite du temple est très impressionnante et nous apprenons qu’il a été déplacé avant la construction du barrage pour éviter qu’il ne soit submergé. Le nouveau barrage est en effet une construction controversée. Le barrage a créé le plus grand lac artificiel du monde, le lac Nasser, et permet de réguler le débit du Nil. En effet, depuis sa construction, il n’y a plus de crues en aval ce qui rend les terres moins fertiles mais produit de l’électricité pour le pays. Nous n’avons pas trouvé que c’était une visite à ne pas manquer.

Assouan est une ville que nous avons vraiment apprécié. Le soir, nous avons bu un thé à la menthe dans un des nombreux cafés traditionnels près de la gare avant de refaire un tour au souk pour rentrer.

Les temples d’Abou Simbel

L’arrivée aux temples d’Abou Simbel, après une longue route dans le désert et face aux immenses statues de part et d’autres de l’entrée, nous a particulièrement marqué. C’est probablement la visite de temple que nous avons trouvé la plus impressionnante.

Nous avons pris la route à 4h30 du matin à partir d’Assouan et après trois heures de route nous étions les premiers à l’ouverture du site archéologique. Malheureusement, notre guide a tenu à nous donner vingt minutes d’explications avant que nous entrions dans les temples et il y avait déjà du monde à ce moment là. Après une heure de visite le site était noir de monde et c’était difficile de se déplacer dans les temples. Un départ de bonne heure le matin est donc plus que conseillé ! Pour y être de bonne heure et faciliter les passages de postes de sécurité nous vous conseillons d’organiser cette visite avec une agence touristique.

Le grand temple fût creusé directement dans la roche par et pour Ramsès II (vous ne pourrez pas manquer ses multiples représentations en statues et gravures). Tout près de ce temple se trouve « petit » temple dédié à la femme de Ramsès II, Nefertari, qui est aussi superbe et impressionnant. Les deux temples furent déplacés et sauvés par l’UNESCO alors qu’ils allaient être submergés à la suite de la construction du haut barrage d’Assouan. Il s’agit d’un travail colossal qui est expliqué avec une exposition photographique à la sortie du site.

L’intérieur des temples regorge de gravures et hiéroglyphes très bien conservés. De plus, l’orientation du temple est telle que les rayons du soleil entrent dans le grand temple et en éclairent l’autel et les statues du fond chaque année le 22 octobre et 22 février.

La croisière sur le Nil

Nous avons ensuite embarqué pour une croisière de trois nuits et quatre jours sur le Nil, naviguant d’Assouan à Louxor. La croisière a commencé avec une demi-journée de retard, et nous avons donc eu une journée en plus pour profiter d’Assouan.

Comme les autre que nous croisons, notre bateau de croisière nous paraît daté et polluant. Cependant notre chambre est très confortable et spacieuse, nous pouvons voir le paysage défiler de la grande fenêtre. La terrasse est aussi très sympa et nous qui ne trouvions pas la minuscule piscine très alléchante nous nous y sommes rafraîchis avec plaisir tous les jours. Le service était très bon et les serveurs et chefs très sympathiques, ils ont porté beaucoup d’attention au régime sans lactose de Clémentine avec plus ou moins de succès. Les repas servis en buffet ne nous ont pas convaincu, en particulier la soirée orientale où nous espérions pourtant déguster plus de cuisine typiquement égyptienne. Les soirées spectacles étaient vraiment très décevantes. Au final ce n’est pas vraiment l’idée que nous avions d’une croisière 5 étoiles mais nous avons vraiment apprécié ces quatre jours de relaxation. Le désavantage de la croisière est aussi le nombre de touristes qui débarquent en même temps que vous pour les visites.

Il existe des alternatives : si vous avez un budget conséquent vous pouvez faire une croisière luxueuse sur un petit bateau traditionnel à deux voiles ou pour les plus baroudeurs dormir sur le pont d’une felouque traditionnel pendant quelques nuits. Nous avons entendu que cette option petit budget est vraiment super mais bien évidemment très basique en terme de confort. Ces deux options sont en tout cas meilleures pour l’environnement et les plus petites embarcations permettent aussi de s’arrêter à des endroits en dehors de la route touristique

Nous avons adoré regarder défiler les paysages des rives du Nil, très variés entre les villes, les temples et les champs. Cela nous a permis, comme dans le train, d’observer paisiblement les scènes de vie qui défilaient. Ces jolis instants ont été ponctués avec des pauses où nous avons mis pied à terre pour visiter de superbes temples.

Nos visites ont commencé par Kom Ombo pour visiter le temple de Sobek et Haeroris. Puis nous avons navigué vers Edfu pour y passer la nuit et le matin nous y avons visité le temple d’Horus. Un très beau temple que nous avons pu apprécier avec les reflets dû à la lumière du matin. Malheureusement nous avons été déçus de devoir prendre une calèche tirée par un triste cheval pour aller faire cette visite, nous ne voulons pas cautionner ce genre de pratique et aurions voulu être prévenus et avoir une alternative.

La ville de Louxor, ancienne capitale de la haute Égypte, et ses temples

Les jours suivants de croisière furent dédiés à la visite de Louxor. Nous sommes arrivés en fin de journée à Louxor et avons commencé par le visite du temple de Louxor. C’est le fameux temple dont l’un des deux obélisques trône maintenant à Paris… La visite de ce temple de nuit l’a rendue encore plus impressionnante. C’est un temple atypique avec l’allée des sphinx, l’ancienne église transformé en mosquée à l’intérieur de l’enceinte du temple et les multiples statues de Ramsès II.

Le soir, nous nous sommes baladés dans Louxor du marché touristique au marché local. C’est un tour qui se fait rapidement à pied mais il y a beaucoup de sollicitations de vendeurs.

Le temple de Karnark se situe comme celui de Louxor sur la Rive Est du Nil et se fait donc souvent en même temps. Nous l’avons visité le lendemain, de jour, il s’agit du plus grand temple d’Égypte. Encore une visite qui nous a beaucoup impressionné. Nous en avons pris plein les yeux à chaque temple visité sur les rives du Nil. Il y en a tellement à visiter à Louxor et aux alentours que nous aurions pu facilement rester quelques jours supplémentaires.

La Vallée des rois et le temple d’Hatchepsout

Sur la Rive Ouest du Nil, il est possible de visiter les vallées des rois et des reines. Une superbe visite pour notre dernier jour de croisière. Il s’agit d’un ensemble de nécropoles, de temples funéraires pour les rois ainsi que leurs familles et certains nobles. Comme les tombes opulentes, telles que les pyramides, étaient victimes de pillage les rois ont commencé à se faire construire des tombeaux secrets dans la montagne.

Nous n’avons eu le temps de ne visiter que la Vallée des Rois (en partie à cause du retard de l’arrivée de la croisière à Louxor). Le ticket d’entrée inclut la visite de trois temples funéraires (différents selon les dates). Nous avons visité les tombeaux de Ramsès III, Ramsès IV et Amenmes. Il est possible de payer un supplément pour entrer dans d’autres tombeaux, comme celui de Toutânkhamon. Ce temple funéraire n’est pas richement décoré comparé à celui d’autres pharaons mais il est mondialement connu comme étant le seul découvert n’ayant subit aucun pillage à travers les millénaires. Il fût découvert en 1922 par l’anglais Howard Carter et nous avons pu observer ses trésors au Musée égyptien du Caire. Rentrer dans les temples funéraires nous a donné des frissons, à l’intérieur nous avons pu observer les fresques et hiéroglyphes les mieux conservés. Nous n’avions aucune idée que le sable avait si bien préservé pendant de longs millénaires ces incroyables œuvres d’art. Par endroit, il est encore possible de poser ses yeux sur les peintures d’origines et imaginez-vous que chaque hiéroglyphe était coloré !

Nous avons finit notre visite de la Rive Ouest par le temple de Hatchepsout. Cette reine a une histoire hors du commun : elle s’est faite passé pour un homme pour régner en tant que pharaon. Malheureusement son beau-fils, dont elle a pris la place, a détruit en grande partie les constructions laissées par la reine. C’est un temple impressionnant mais en parti détruit et donc moins riche en détails.

Sur le chemin du retour, nous avons fait un arrêt aux pieds des colosses de Menmon. Ces structures colossales gardaient anciennement l’entrée d’un immense temple détruit dans un tremblement de terre.

La mer Rouge

La fin de notre séjour s’est passé entre la mer et le désert. Nous avons séjourné dans la ville d’Hurghada dans un hôtel tout compris / all inclusive. Encore une fois nous avons été incroyablement bien encadré par le représentant sur place de Lady Egypt Tours.

Notre complexe hôtelier, le Sunrise Garden Beach Resort, était gigantesque, il y avait sur place : sept restaurants, un spa, deux piscines dont une avec une dizaines de toboggan, des magasins, une centre de plongée… Notre chambre était spacieuse et très confortable. L’hôtel offre aussi un accès direct à la plage et il est possible de se baigner et faire de la nage avec masque et tuba sans avoir à sortir du complexe. Nous regrettons de ne pas avoir passé un jour de plus pour se détendre sur place. Cependant nous n’aurions pas voulu y passer plus de trois ou quatre jours. C’est un hôtel all inclusive donc très loin d’une expérience authentique, idéal pour des vacances purement relaxantes. Si vous souhaitez une expérience plus locale, il vaut mieux choisir un hôtel plus au centre de Hurghada. Soyez avertis qu’Hurghada est une ville très touristique et nous pensons qu’il est tout à fait possible de trouver un lieu plus authentique et avec de plus jolies plages sur la côte.

Nous avons été conquis par les fonds marins. Ainsi la plongée dans la mer Rouge, avec ces conditions plus qu’idéales, fût peut-être la meilleure de notre tour du monde. C’était incroyable : nous n’avons jamais eu une visibilité aussi bonne, les coraux sont très colorés et la vie marine abondante. Sur le chemin du retour, deux requins baleines sont venus traîner derrière notre bateau. Le requin baleine, mesurant entre quatre et vingt mètres, est considéré comme le plus grand poisson vivant actuellement sur terre.

Nous avons plongé avec le centre Ilios. Nous sommes parti la journée et avons fait 3 plongées dont une épave (Abu Ramada South, Gota Abu Ramada et Balena wreck). C’est un centre de plongée allemand et tous les autres plongeurs étaient allemands mais notre guide était francophone. Le repas du midi fournit sur le bateau était très bon. Il faut bien prévenir à l’avance si vous voulez faire une 3ième plongée. Nous avons effectué notre réservation via Lady Egypt Tours et avons bénéficié du transport et du repas qui est normalement payant en extra.

À Hurghada nous avions aussi une activité inclue dans notre tour : un dîner et safari bédouin dans le désert. L’après-midi a commencé avec du quad dans les dunes puis 25km en jeep dans le désert avant d’arriver au village. Les décors sont sublimes. Nous avons trouvé que le village, le dîner et le spectacle avaient peu d’intérêt. C’est très touristique et cela ne parait vraiment pas authentique. Aussi la condition des animaux sur place nous a beaucoup dérangé, nous aurions préféré que cela soit une activité optionnelle.

Nos conseils pratiques pour visiter l’Égypte

  • Prévoir un budget en plus pour les très nombreux pourboires à payer ou backsheesh. Demander conseils à votre agence de voyage pour avoir une indication des montants.
  • Prendre un téléphone portable qui fait de bonnes photographies. Dans beaucoup de temples il est interdit de prendre son appareil photo ou sa caméra, ou alors il faut payer un extra. Néanmoins il est toujours autorisé de faire des photos et vidéos avec son téléphone portable.
  • Si vous êtes très intéressés par l’histoire nous vous conseillons de faire des lectures et recherches préalables. Il y a tellement d’informations étalées sur plus de 5 000 ans que c’est dur à assimiler sans un minimum de connaissances sur le sujet.
  • Apprenez quelques mots basiques en langue arabe. Les notions (pourtant très basiques) d’arabe dont Clémentine se souvenait après des cours à l’université ont aussi été d’une grande aide et très bien reçues auprès des locaux qui la couvraient de compliments. Connaître les chiffres notamment ont été un atout incroyable durant les négociations ! Enfin, « La Choukran » c’est à dire « non merci » est super efficace pour se débarrasser des vendeurs instants.

La cuisine égyptienne : que manger ?

Il est malheureusement difficile de goûter de la bonne nourriture locale dans les buffets touristiques des hôtels et croisières. Nous avons donc profité de chacun de nos repas en dehors de ces structures pour en découvrir plus sur la cuisine égyptienne.

Nous vous conseillons de goûter un mezze : une sélection d’entrées majoritairement végétariennes. Vous y goûterez probablement de l’hummus, du baba ganoush : de la purée d’aubergines, du tahini à base de sésame, huile, ail et citron, des wara ainabs : des feuilles de vignes fourrées au riz et aux herbes ou encore des samosas au fromage ou à la viande hachée.

Le pigeon farci au riz ou hamam mahshi est un repas de fête. Nous vous conseillons d’y goûter, malgré les apparences c’est vraiment délicieux. Faites attention toutefois aux petits os.

Si vous souhaitez manger sur le pouce, il y a de nombreuses options disponibles chez les vendeurs de rue. Nous avons adoré les plats suivants :

  • Le fuul, des haricots mixés avec de l’ail, du cumin, du persil, olive et citron servie dans un pain arabe
  • Les ta’amiyya, la variante égyptienne du sandwich falafel à base de poudre de fèves (les meilleures falafels de notre vie !)
  • Le kushari, le plat de base en Égypte est un mélange de nouilles, riz, lentilles, oignons frits et sauce tomate
  • La fiteer, la pizza version égyptienne (servie sucré ou salé)

Enfin, côté boisson, nous avons adoré les boissons à l’hibiscus servies chaudes ou froides (le karkadai)ou encore un classique thé à la menthe (chai bina’na).

La liste de lecture (et de films) de Clémentine en Égypte

  • Le guide Lonely Planet L’Essentiel de l’Egypte ou la version anglaise: Egypt travel guide
  • Comme compagnon de route pour en apprendre plus sur un ton léger avant les visites: Voyage dans l’Égypte des pharaons de Christian Jacq
  • Cette liste de lecture et de films est toujours en construction, en attendant d’avoir finit nos lectures voici les titres écrits par des auteurs égyptiens sur notre liste : La trilogie du Caire par Naguib Mahfouz, Les cigarettes égyptiennes de Waguih Ghali, Taxi de Khaled Al Khamissi, Le livre des cercles de Youssef Rakha et The Automobile Club of Egypt de Aswany Alaa Al.

Si vous avez des avis sur cette liste merci de nous les faire partager !

  • La trilogie de film : La Momie (1999), Le retour de la Momie (2001) et Le Roi Scorpion (2002) écrits par Stephen Sommers mettent en scène une Égypte ancienne et moderne. Ces films d’aventure fantastique ne seront pas aux goûts de tout le monde cependant.
  • Pour des films à regarder avec les enfants :  le classique Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre et Le prince d’Égypte qui raconte l’histoire de Moïse.

 

Ce voyage en Égypte nous a paru sorti d’un rêve et nous avons passé douze jours merveilleux. Malheureusement le pays a beaucoup souffert de la révolution de 2011 et de la perception d’insécurité pour les touristes. La fréquentation touristique a baissé de plus de 20 millions de visiteurs par an ! C’est un drame qui a des avantages en tant que visiteurs : des sites touristiques sans la foule et des prix bas. C’est un voyage que nous recommandons vivement et nous regrettons de ne pas avoir pu profiter de ce beau pays quelques jours de plus. Nous souhaitons revenir, en particulier pour effectuer une croisière plongée dans la mer Rouge.

Envie de voyager ailleurs ? Découvrez nos autres road-trips à travers le monde.