Nous avons exploré le Costa Rica pendant deux semaines en 4×4 pendant les fêtes de fin d’année. Voici nos conseils pour visiter ce magnifique pays à la nature fascinante.

Le Road-trip au Costa Rica

Arrivée à San José, capitale du Costa Rica (1 nuit)

Nous sommes arrivés le soir à San José par un vol de Cancún. Nous avons profité de l’hospitalité de notre hôte pour découvrir les coutumes locales de Noël. En effet, Olga est une hôte extrêmement gentille et bienveillante qui nous a invité à passer le réveillon avec sa famille. Nous avons rencontré ses parents qui nous ont fait découvrir la magie de Noël Costaricaine ! La maison était un véritable musée de décorations de Noël et le repas succulent ! Nous vous recommandons vivement l’adresse pour votre visite de San José. Retrouvez son logement sur Airbnb à l’adresse suivante : https://www.airbnb.fr/rooms/24266060 et si vous voulez bénéficier d’une réduction pour votre première réservation sur Airbnb, consultez notre page de bons plans.

Le lendemain nous avons retrouvé les parents de Nicolas pour passer le jour de Noël en famille. Nous en avons profité pour nous balader dans le parc La Sabana, le Central Park de San José, où nous avons croisé des vendeurs en tout genre, des sportifs, des familles entrain de pique-niquer, des chevaux en balade… Nous n’avons pas pu poursuivre notre visite plus loin, Noël étant un jour férié. Par contre nous avons fait une visite plus complète du centre ville à la fin de notre séjour. Nous avons ensuite récupéré notre voiture et nous sommes mis en route pour 12 jours d’epic road-trip à 4 !

 

La côte Pacifique et le parc Manuel Antonio (2 nuits)

170km / 3h de route

Première destination fût le parc Manuel Antonio. La route qui mène au parc est facile et longe l’océan Pacifique. Un délice pour profiter de votre premier coucher de soleil sur l’océan. Nous avons passé 2 nuits au parc pour nous y rendre de bon matin. En effet, le parc est très populaire et les entrées sont limitées donc prévoyez d’arriver tôt. Nous avons choisi la visite guidée (proposée à l’entrée) et nous le recommandons très fortement. Ceci vous permettra notamment de couper la queue, mais surtout, grâce à notre guide nous avons observé un nombre époustouflant d’animaux que nous n’aurions pas vu par nous-même. Par exemple, notre guide a su repérer une sauterelle multicolore à 3 mètres de distance et nous avons pu profiter de sa jumelle très puissante.

Dans le parc, prévoyez de la crème solaire et un maillot de bain. Vous y verrez des singes hurleurs, singes écureuils et singes capucins, des paresseux à 2 et à 3 doigts, des chauves-souris, des ratons laveurs, des cerfs, des crabes, des agoutis, des iguanes et bien plus encore. À la fin de la visite guidée, nous avons été « abandonnés » sur la plage paradisiaque de Playa Manuel Antonio. Nous avions prévu un pique-nique à cet endroit mais les singes capucins nous ont embêté et se sont un peu servis dans nos réserves. Attention aussi aux ratons laveurs qui sont très curieux. Nous avons ensuite exploré le parc par nous-même pendant quelques heures supplémentaires. Comptez 16$ pour l’entrée du parc et 15$ par personne pour un guide (en utilisant les talents de négociation de Clémentine).

Malgré sa popularité, la Playa Manuel Antonio fût la meilleure plage de notre séjour et nous y avons passé plusieurs heures à s’y baigner dans l’eau chaude, se relaxer au soleil, observer les singes, iguanes et ratons laveurs. Le cadre est tout simplement paradisiaque.

 

Monteverde et la réserve biologique (2 nuits)

190km / 3h30 de route

Nous avons pris la route pour nous rendre à Monteverde depuis le parc Manuel Antonio. Sur la route nous nous sommes arrêtés au parc National Carara pour effectuer une petite expédition en bateau sur l’estuaire de la rivière Taracoles afin d’observer les oiseaux et les crocodiles. Nous avons vu beaucoup d’oiseaux et quelques crocodiles, c’était aussi très impressionnant de voir la mangrove. Pour les tours, il y a du choix et nous avons réservé avec Crocodile Man Tour The Original. Comptez 30$ par personne. De plus, vous pourrez vous rafraîchir au restaurant avec du café et de l’eau mais nous ne conseillons pas d’y manger. Nous avons aussi apprécié le parking gardé alors que nous avions toutes nos affaires dans la voiture.

Nous avons ensuite repris la route quelques minutes pour nous arrêter sur le pont qui traverse la rivière Taracoles. D’ici nous avons observé une vingtaine de très gros crocodiles sur les bords de la rivière. C’est très impressionnant ! Nous nous sommes relayés pour garder la voiture sur le parking.

Enfin, nous avons terminé la route jusqu’à Monteverde en accédant par la route / piste 606. Nous comprenons pourquoi il est conseillé de louer un 4×4 pour plus de confort, la route n’est pas du tout goudronnée.

L’attraction principale de Monteverde est sa réserve biologique, aussi appelée forêt nuageuse. Nous l’avons visité le lendemain de notre arrivée. Prévoyez de venir en avance car le nombre de personnes dans le parc est limité à 160. Nous sommes arrivés à 8h et avons dû attendre jusqu’à 9h30 en étant 11ème sur la liste d’attente. Nous pensions que le parc ouvrait à 8h (comme indiqué dans notre guide) mais c’est maintenant 7h du matin. Le parc est petit mais superbe. La forêt y est luxuriante, très dense. Elle est peuplée de nombreux animaux. Nous y avons passé la journée et avons parcouru la quasi totalité des 13km de sentiers très bien entretenus. Nous avons entre autres atteint le point de division continental avec un vue magnifique sur l’océan Pacifique d’un côté et des nuages de l’autre côté. Il est dit qu’une goutte d’eau qui tombe à l’est de la ligne rejoindra l’océan Atlantique et qu’une goutte d’eau qui tombe à l’ouest rejoindra l’océan Pacifique. Enfin, ne manquez pas de traverser le pont suspendu qui vous ferra passer au dessus des arbres et de la jungle.

 

La Fortuna et le Volcan Arenal (2 nuits)

126km / 3h30 de route

Une route très courte en distance mais très longue en temps. En effet, notre destination suivante, le parc du Volcan Arenal se trouve à 25km à vol d’oiseau mais nous avons dû contourner la lagune artificielle Arenal. Il y a beaucoup de routes non goudronnées depuis Monteverde et c’est très lent. Cependant nous avons vu des montagnes magnifiques et beaucoup d’oiseaux (dont des toucans). Une fois la montagne passée, nous avons longé la magnifique et très venteuse lagune de Arenal. Nous avons enfin rejoint notre logement chez Ivan et Ivania en longeant le Volcan Arenal caché dans les nuages.

Une fois nos affaires déposées, nous sommes allés nous baigner dans les sources thermales El Chollin. Bien que non recommandées par notre hôte en raison des vols réguliers (à éviter le soir surtout) nous avons passé un moment relaxant avec les nombreux locaux et touristes dans cette rivière thermale naturellement à 35°C. L’avantage principal étant la gratuité. Par contre, à cause d’une fréquentation excessive les abords ne sont pas très propres. Il est aussi possible de s’arrêter dans l’un des nombreux hôtel & spa installés sur ces sources d’eau chaudes (relativement chers néanmoins). Ensutie nous avons aussi fait une petite pause dans les eaux froides (ou plutôt non thermales) Del Salto – Río Fortuna. Vous pourrez vous amuser à sauter dans l’eau avec une corde.

Le lendemain, nous avons pris la direction du parc National du Volcan Arenal. Pour 15$ par personne nous avons accès à deux parcs. Nous avons eu la chance d’observer beaucoup d’oiseaux dans l’arbre situé au bout de la piste après le parking principal. Nous sommes aussi montés sur la coulée de lave de 1992. De là, nous avions une vue sur le volcan Arenal qui malheureusement n’a pas voulu se dévoiler en totalité. Pour la deuxième partie du parc, le secteur de la Péninsule, nous avons descendu un chemin pédestre très bien aménagé jusqu’à la lagune. Une petite boucle nous a aussi permis de nous enfoncer dans la jungle et de passer sur un pont suspendu à peine au dessus de la cime des arbres.

Une fois les balades terminées nous sommes allés à la cascade de La Fortuna. Comptez aussi 15$ par personne l’entrée. Nous avons ensuite descendu les 500 marches (vous y croiserez des touristes en tyrolienne et peut-être des singes hurleurs) qui mènent à cette impressionnante cascade. En effet, nous avons pu nous baigner au pied de cette cascade haute de 75m. L’eau est froide mais les décors valent le détour. C’est aussi l’endroit idéal pour se relaxer après une journée de randonnée. Prévoyez au minimum 1h30 / 2h pour profiter aussi du jardin à papillons et de la ballade des orchidées.

 

Cahuita et la côte des Caraïbes (4 jours)

254km / 4h de route

Nous avons pris tôt la route entre la Fortuna et Cahuita et pour rejoindre notre logement chez Troy. Une superbe maison (cependant plus chère que nos autres logements) idéale pour 4 ou 5 personnes qui souhaitent passer du temps entre plages et visites. Nous avons réservé 4 nuits dans ce même logement afin d’explorer cette partie de la côte des Caraïbe en profondeur et passer le réveillon dans la petite ville de Cahuita. Une bonne ambiance plutôt tranquille avec de nombreux feux d’artifice.

Le lendemain, nous sommes allés visiter la parc national de Cahuita. Heureuse surprise pour notre budget de backpackers tour du mondiste, le prix de l’entrée est libre, il s’agit d’un don ! Nous avons ensuite marché dans la jungle au bord de la mer. Nous avons encore une fois pu observer de nombreux animaux dans leur habitat naturel : paresseux, singes hurleurs, toucans, pélicans, araignées, bernard l’hermites… Au plus nous nous enfonçons dans le parc au plus les plages sont désertiques. Attention tout de même à vous baigner aux endroits marqués d’un drapeau vert car le courant est fort et les vagues sont hautes.

Le jour d’après, sur recommandation de notre hôte, nous sommes allés au Jaguar Rescue Center. Une belle occasion de voir des animaux qui sont secourus (la plupart des orphelins) puis réintroduits dans leur habitat naturel. Il est possible de visiter le centre en suivant un tour de groupe à 9h30 ou 11h30 pour 20$ par personne. Il est aussi possible de faire des tours privés. Les tours sont effectués par les volontaires. Le centre ne dispose d’aucune aide gouvernementale et a reçu plus de 600 animaux en 2018. Vous observerez seulement une infime partie des animaux, ceux pour lesquels le centre est sûr que votre présence ne sera pas nocive.


Devenir volontaire au Jaguar Rescue Center au Costa Rica

Si vous voulez effectuer un volontariat au Costa Rica et que vous adorez les animaux, le Jaguar Rescue Center recherche des volontaires. Les seules conditions pour être candidat sont d’être âgé de plus de 18 ans et d’effectuer 1 mois minimum. Le coût du volontariat est de 300$. Nous étions très tentés de nous porter volontaires mais ne disposions pas d’assez de temps malheureusement. Plus d’information sur leur site web : http://www.jaguarrescue.foundation/.


Nous avons ensuite profité du reste de la journée pour visiter Manzanillo et Puerto Viejo où nous sommes allés manger au Soda Lidia’s Place, un restaurant typique Caribéen. Nous vous conseillons le poulet, un délice ! Malheureusement, la mauvaise météo nous a empêché de profiter de toutes les plages paradisiaques. Nous avons quand même pris un moment pour regarder les nombreux surfeurs en action.

Jaguar Rescue Center - Cahuita

Pour notre dernier jour à Cahuita nous avons profité de la Playa Negra, une plage de sable noir, et de notre dernière baignade dans les Caraïbes. Ne comptez pas nager sur cette partie de la côte car les vagues sont très puissantes malgré la barrière de corail à quelques centaines de mètres. L’expérience de la baignade est toutefois très amusante et c’est un coin rêvé pour les surfeurs que nous avons d’ailleurs croisé. A midi, nous avons mangé au restaurant Sobre Las Olas et avons enfin dégusté du ceviche (un plat typique à base de poisson cuit dans une marinade) tant attendu. En effet, avec les intempéries et le réveillon, les stocks de poissons étaient au plus bas depuis quelques jours. Le cadre offert par le restaurant est aussi incroyable, et nous avions une table au bord de la mer sur le sable à quelques mètres des vagues.

 

Le volcan Irazú (2 nuits)

176km / 3h30 de route

Nous avons ensuite pris la direction de Cartago pour visiter le volcan Irazú. Notre logement était un charmant chalet situé dans les montagnes à 30km à l’est de Cartago. Attention, l’accès au chalet est très difficile. Si vous n’avez pas de 4×4 nous vous conseillons de chercher autre chose. Nous avons profité d’arriver en début d’après-midi pour faire un petit tour dans la montagne. Ici il fait plus froid et nous sortons nos pulls le soir et profitons de la cheminée. Ambiance de montagne assurée !

Le lendemain, nous nous sommes levés tôt pour arriver à l’ouverture du parc du volcan Irazú. Malgré les 35 petits kilomètres qui nous séparent de notre destination, nous avons 1h de route. Nous arrivons quelques minutes après l’ouverture du parc et devons déjà patienter une quinzaine de minutes pour récupérer nos billets (compter 15$ par personne et 3$ pour le parking). À notre sortie vers 11h, le temps d’attente est bien plus élevé et la queue de voitures très longue. Le parking est situé à quelques centaines de mètres du cratère principal et tous les points de vue sont accessibles en voiture. Pas de quoi émerveillez votre âme d’explorateur / randonneur ! Cependant, la vue du cratère est très impressionnante et nous y avons passé 2 heures à profiter du paysage au dessus des nuages. Un cratère est encore actif, nous ne pouvions pas approcher et l’avons vu fumer au loin.

Nous sommes retournés dans notre confortable chalet pour le déjeuner et avons ensuite pris la voiture pour faire une boucle au bord du parc National Tapanti en passant par le lac Cachi, le village d’Orosi et Paraiso. La vue est à couper le souffle. Les plus courageux pourront prendre leur maillot de bain pour se baigner au Rio San Carlos près du petit pont suspendu.

 

Retour à San José

54km / 1h20 de route

Retour à Santa Ana, à l’est de San José pour visiter la ville quelques jours de plus. Nous logeons dans un des superbe appart hôtel Arborea Flats. Nous profitons de la piscine, du jacuzzi et la salle de sport en plus de notre très confortable et spacieux studio. Nous avons profité de notre proximité avec la capitale pour y effectuer une autre petite visite. Nous recommandons d’y faire le tour des parcs, visiter la bibliothèque nationale Miguel Obregón Lizano et le théâtre national, flâner dans l’avenue Centrale qui est piétonne et enfin, de manger au Mercado Coca Cola où vous pourrez goûter au tamal.

 

Conseils pratiques

Période

Tout d’abord, choisissez bien la période à laquelle vous vous rendez au Costa Rica. Pour nous, le moment des fêtes de Noël n’a pas été un très bon choix pour les raisons suivantes :

  • Il y a beaucoup de touristes et locaux dans les parcs et c’est parfois très frustrant car certains parcs limitent le nombre d’entrées, il faut donc s’armer de patience et attendre que des gens sortent et que votre nom soit appelé. C’est aussi plus difficile de trouver des logements dans certains endroits.
  • Ce n’est pas la bonne saison pour voir des tortues et c’est pour cela que nous n’avons pas visité le parc Tortuguero.
  • Nous avions comme plan de faire de la plongée et du snorkeling sur la côte des Caraïbes mais aucun tour ne le propose à cette époque à cause des conditions climatiques et de la mauvaise visibilité.

Moyen de transport

Louez un 4×4. En effet, bien que le Costa Rica semble mettre beaucoup de moyens et d’énergie pour améliorer les routes, le 4×4 a été pour nous un confort très appréciable voire indispensable notamment pour rejoindre notre logement près du volcan Irazú. De manière générale, les distances sont plutôt courtes au Costa Rica mais les temps de parcours sont long. Prévoyez vos trajets en conséquence, cela peut-être frustrant sur certaines portions de route. Faites attention à votre voiture, d’après les locaux, il y a beaucoup de vols et les zones touristiques sont souvent ciblées. Assurez vous de toujours garder un œil dessus et n’y laisser aucun effet personnel. Pour plus d’informations sur les recommandations, vous pouvez consulter le site du gouvernement Français. C’est pour cette raison que nous avons choisi de rester deux nuits à chaque destination, afin de vider la voiture avant de partir en visite.

Températures

Bien que les températures soient très élevées la plupart du temps, prévoyez des vêtements chauds si vous visitez les hauteurs. En effet, les nuits peuvent être fraîches et les logements ne sont pas toujours bien isolés ou équipés de chauffage.

Budget

C’est un des pays les plus cher d’Amérique Centrale. Prévoyez votre budget en conséquence. La majorité des parcs et activés sont payants. Cependant les restaurants sont assez abordables, surtout si vous vous nourrissez comme les locaux avec un plat de casado.

Animaux sauvages

Le Costa Rica a été de loin notre meilleure destination pour observer des animaux sauvages, c’est fantastique ! Il n’est pas rare de rencontrer des insectes tropicaux. Attention aux arachnophobes ! Nous avons fait l’expérience de nous trouver nez à nez avec une tarentule dans notre douche à Monteverde. C’est une phobie pour Clémentine et sûrement la réalisation de son pire cauchemar mais elle a survécu. Ne laissez pas cette peur vous empêcher de partir mais gardez un œil vigilant et secouez vos chaussures avant de les enfiler. Autre fait intéressant, les selfies avec les animaux sont considérés comme nocifs pour les animaux sauvages et fortement déconseillés. Enfin, ne laissez pas de la nourriture dans vos affaires quand vous allez vous baigner, des singes ou des ratons laveurs risquent de venir se servir.

 

Nous avons parcouru plus de 900km (sans compter les petits déplacements) en 12 jours et avons traversé le pays d’ouest en est. Le Costa Rica est le lieu idéal pour les amoureux de la nature. Les paysages y sont variés et les animaux sauvages très abondants. Après 3 mois (dont presque 2 au Mexique), nous quittons le Costa Rica et l’Amérique Centrale pour une autre partie du monde: la Polynésie Française !


La liste de lecture de Clémentine


N’hésitez pas à nous laisser des commentaires et à partager vos suggestions.

Abonnez-vous pour voyager avec nous