Nous avons profité de pouvoir passer par le Guatemala, entre le Mexique et Belize, pour visiter les ruines de Tikal. Ce site archéologique est l’un des plus grands et impressionnants centre urbain connu de la civilisation Maya. Nous avons aussi profité de quelques jours pour visiter l’île de Flores et ses alentours sur le lac Petén Itzá.

 

Visiter le site archéologique de Tikal

Nous avons visité beaucoup de ruines de civilisations pré-colombiennes lors de nos voyages au Mexique, Belize et Guatemala. Tous ces sites archéologiques étaient intéressants à visiter mais, pour nous, Tikal est le plus incroyable. Tout d’abord, grâce à la forêt tropicale qui l’entoure et les animaux de la jungle qui l’habitent, l’ambiance y est vraiment particulière et mystique. Ensuite, les pyramides sont très hautes et impressionnantes. De plus, le style est vraiment différent comparé aux autres sites que nous avons visités. Il y a encore beaucoup d’éléments bien conservés, tels que les lieux d’offrandes et de sacrifices. À son apogée, la citée de Tikal dominait la civilisation Maya d’un point de vue politique, militaire et économique. Ainsi, vous aurez une meilleure compréhension et un point de vue plus global en visitant aussi les sites de Teotihuacán, Caracol, Chichén Itzá et Palenque.

 

Choisir un tour organisé pour visiter Tikal

Il est fortement conseillé de se rendre au site de Tikal avec un tour organisé. Renseignez-vous avant de réserver votre tour organisé, nous vous conseillons de comparer les prix et de ne pas acheter le premier. Il y a beaucoup de « coyotes » qui vont essayer de vous vendre des tours pour lesquels ils reçoivent une commission. Cependant, en passant directement par une agence ou un tour opérateur les prix seront plus raisonnables. Après avoir fait le tour des offres à Flores, nous avons choisi un tour organisé pour 100 Quetzals par personne avec Marlin Espadas Tour Operator. Nous avons trouvé notre guide très intéressant et avons apprécié notre expédition. Il faut aussi compter 150 Quetzals pour l’entrée du parc à payer sur place. Attention il est nécessaire de présenter une pièce d’identité avec photo (notre carte d’identité française a suffit, pas besoin de prendre votre passeport).  Il y a beaucoup de marche dans cette visite, mais l’environnement est incroyable pour les ballades.


Payer le supplément pour le tour organisé au coucher ou lever du soleil sur les ruines de Tikal ?

Nous avons longuement hésité à payer le supplément pour accéder aux ruines au lever ou coucher du soleil. En faisant des recherches, nous avons trouvé des avis mitigés à ce sujet. Finalement, nous nous sommes décidés sur le tout premier tour de la journée au tarif normal. Nous sommes partis de Flores à 4h30 du matin mais cela nous a permis d’arriver avant la foule. Cela a surtout été une occasion exceptionnelle de traverser la jungle de bon matin alors que les animaux se réveillaient. Les cris des singes hurleurs sont aussi impressionnants que les ruines. Nous avons pu voir des singes, des toucans, des dindes sauvages et des oiseaux de toutes les couleurs.

Enfin, à la fin du tour guidé nous avons eu la possibilité de continuer la visite par nous-mêmes et repartir avec le bus d’un tour organisé plus tardif. Nous avons passé une superbe journée dont nous nous souviendrons toute notre vie.


 

Flores et le lac Petén Itzá

Le lac Petén Itzá est une très belle destination au Nord du Guatemala. De plus, c’est une bonne base pour visiter les ruines de Tikal. Nous y avons passé 3 jours pour visiter l’île de Flores et le village de San Miguel. Nous n’avons pas pris le temps d’explorer plus le lac mais nous avons entendu beaucoup de bien des autres villages qui sont aussi nettement moins touristiques.

Tout d’abord, le tour de l’île de Flores se fait assez rapidement. Les différentes vues sur le lac sont superbes. Ne manquez pas de visiter la place Parque Central et son église Nuestra Senora de Los Remedios. Notre visite a eu lieu en novembre et nous avons eu la surprise de découvrir d’un sapin de Noël géant au milieu de la place !

Profitez aussi de l’ambiance de l’île et de ses bars et restaurants. Voici notre sélection:

  • Pour de la cuisine locale et une jolie vue le Restaurante Tipici Imperio (qui se situe en face de l’hostel Yaxha, Google Maps nous a perdu)
  • Pour un verre devant le coucher du soleil en écoutant de la musique live rendez-vous au Terrace Bar
  • Pour de la cuisine végétarienne et vegan dans un cadre incroyable il faut aller au restaurant Cool Beans (en prenant une petite ruelle qui mène sur une rue inondée lors de notre passage). La terrasse sur le toit est un petit coin de paradis bien caché, avec une vue sublime et plein d’animaux (dont de très beaux colibris).
  • Pour se poser avec du wifi ou passer la soirée nous vous conseillons l’auberge de jeunesse Hostel Los Amigos. La nourriture n’est pas locale mais ils proposent des desserts sans lactose / vegan. En plus, des tortues et oiseaux se baladent entre les fauteuils.

Une île touristique non représentative du Guatemala ?

Flores est incontestablement un lieu hautement touristique où les établissements sont tournés vers les touristes américains et les backpackers. Ce n’est pas une vraie expérience du Guatemala et les prix sont bien plus élevés que dans la ville voisine de San Benito.

Pour éviter les attrapes-touristes nous avons donc choisi de nous loger à San Benito. Bien que Flores soit très proche et accessible à pieds ou en tuk-tuk le contraste est vraiment frappant. À San Benito la pauvreté est beaucoup plus visible et nous ne nous sommes pas sentis en sécurité comme à Flores. En effet, nous avons croisé beaucoup de civils et gardes armés ce que nous avons trouvé perturbant. Nous n’avons pas eu de problème mais ce sont des aspects à prendre en considération dans votre choix de point de chute.


Une chouette expédition à faire sur le lac depuis Flores est de se rendre à San Miguel. En effet, c’est très proche de Flores mais encore une fois l’expérience paraît plus authentique et nous n’avons pas croisé de touristes ! Le trajet se fait en petit bateau à partir de Flores, vous trouverez beaucoup de personnes qui offrent de faire la traversée. Il faut compter 5 Quetzals par personne. Rendez-vous au mirador del Rey Canek pour prendre de la hauteur et en prendre plein les yeux.

Il y a aussi une très jolie plage, Playa Chechenal Petén. Il s’agit d’une plage privée, l’accès coûte 5 Quetzals. Cependant, faites attention à suivre les instructions d’un bon guide de voyage ! Nous nous sommes perdus en lisant notre guide. Finalement, nous avons suivi un gentil local avec une très grosse machette pour nous rendre à la plage (sans encombre mais un peu déconcertant).

Passages des frontières : entrée et sortie du Guatemala

Pour nous rendre au Guatemala nous avons réservé une navette allant de Palenque à Flores avec Marvelus travel. Au poste de frontière d’El Ceibo nous sommes descendus du véhicule. Un chauffeur et mini-bus guatémaltèque nous attendaient de l’autre coté de la frontière. Contrairement aux douanes mexicaines, les officiers de douanes guatémaltèques étaient très sympathiques et ne nous ont pas pausé de questions. Enfin, dernier point à noter pour la seule pause sur cette route, il n’y a des sanitaires que du coté Mexicain : pensez à vous y rendre avant le passage de frontières.

Nous avons dû payer une taxe de sortie du territoire Mexicain. Attention cette taxe n’est payable qu’en argent liquide et il n’y a pas de moyens de retirer de l’argent à des kilomètres à la ronde. Nous n’avions pas prévu le coup mais heureusement nos dollars de secours ont été acceptés (nous sommes bien contents d’avoir décidé d’en emporter dans nos bagages).

Aussi, la réglementation n’est pas très claire comme nous sommes arrivés par les airs et sortis par la route. Du coup, nous ne sommes pas certains que nous avions vraiment à payer. La taxe est censée être payée à l’entrée du territoire et vérifiée à la sortie. Parfois, le prix du visa est inclus dans le billet d’avion, chose que nous n’avions pas vérifié et que nous ne pouvions prouver à cet instant. Enfin, nous avons dû payer à nouveau en repassant la frontière du Belize au Mexique. Pour avoir les dernières informations concernant les visas, il est préférable de consulter le site du gouvernement pour le Mexique et le Guatemala.

Pour sortir du Guatemala nous avons réservé un bus entre Flores et San Ignacio au Belize avec Marin Espadas directement à notre arrivée à Flores dans leur agence locale (car leur site web n’accepte que le paiement Paypal et ne nous inspirait pas trop). Ce passage de frontière à Melchor de Mencos était plus clair et très facile, nous n’avons rien eu à payer. Enfin, renseignez-vous bien au préalable pour faire valoir vos droits car certains touristes rencontrés plus tard se font fait taxer pour sortir du Guatemala. Au Belize la taxe se paye à la sortie et non à l’entrée.

Différences entre le Guatemala et ses pays frontaliers le Mexique et Belize

En passant les frontières par la route, nous avons pu noter les grandes différences entre le Guatemala et ses pays voisins. La différence la plus inattendue, pour nous, a été entre le Mexique et le Guatemala. En effet, nous savions déjà que Belize est un pays à part et beaucoup plus cher que le reste de l’Amérique Centrale. Mais aussi, le Guatemala est beaucoup plus pauvre que le Mexique. Le poste frontière côté mexicain est un bel ensemble de bâtiments modernes dans un style très officiel. Une vingtaine de mètres plus loin, le poste guatémaltèque est une cabane en bois ouverte avec des cochons qui tournent autour. Les habitations sont plus succinctes et, comme nous l’avons déjà évoqué, certains Guatémaltèques sont ouvertement armés dans la rue. Pour autant nous avons été étonnés de trouver le coût de la vie, des logements et des excursions plus élevés qu’au Mexique.

 

La liste de lecture (et de films) de Clémentine

  • Le film Rêves d’Or sur des adolescents guatémaltèques qui tentent de rejoindre les États-Unis en passant par le Mexique.
  • Le guide Lonely Planet sur le Guatemala ou si vous avez prévu de visiter aussi Belize le Guide du Routard Guatemala + Belize.

 

Pour conclure, inclure ce petit crochet par le Guatemala entre le Mexique et Belize pour visiter Tikal et Flores est un choix que nous ne regrettons pas du tout. Ce fût une expérience incroyable et les ruines de Tikal sont les plus impressionnantes que nous ayons visité en Amérique Centrale. La route depuis Palenque et ensuite jusque San Ignacio est facile et peu chère.

Merci pour votre lecture, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire.

 

Abonnez-vous pour voyager avec nous