Tulum, Quintana Roo

Le Quintana Roo est la région mexicaine la plus touristique avec les destinations telles que Cancún, Playa del Carmen et Tulum. C’est aussi la région de superbes destinations (un peu moins fréquentées des touristes) telles que Bacalar ou Mahahual. Le tourisme de masse confère à cette région une atmosphère très différente du reste du Mexique. C’est plus cher, les prix sont offerts en dollars aux touristes et nous avons trouvé dommage que les locaux soient surpris de nous entendre parler espagnol (voici notre article sur apprendre l’espagnol). Néanmoins nous comprenons bien les hordes de touristes, cette région est magnifique et a beaucoup à offrir : la proximité avec une multitudes de sites Mayas et de cenotes, des plages paradisiaques et l’accessibilité à la deuxième plus grande barrière de corail du monde. Le tout avec le beau temps presque assuré. Enfin, malgré les prix plus élevés que dans les autres régions mexicaines, les logements et billets de bus restent très abordables. Une excellente région pour faire un road-trip, il est plus facile et sûr que dans le reste du pays d’y conduire une voiture.

Nous avons remonté la côte en utilisant les bus publics sur une durée de 3 semaines (en faisant un crochet de 3 jours par le Yucatán). Voici une présentation des différentes destinations où nous nous sommes arrêtés.

Bacalar et la lagune aux 7 couleurs

Bacalar est une petite ville du Mexique situé sur la lagune du même nom, aussi appelée la lagune aux 7 couleurs. L’eau limpide de la lagune provient des rivières souterraines de la région et rejoint le lac par l’un des 6 cenotes. Selon les théories, les cenotes sont formés par la dissolution et l’effondrement des terrains situés au-dessus d’un réseau souterrain de grottes et de rivières ou par les retombés de la météorite du Golfe du Mexique.

L’activité à ne pas manquer à Bacalar est de faire un tour de la lagune en bateau. Beaucoup de tours sont proposés. Afin de visiter différents lieux de cet immense lagune nous avons effectué deux tours. Notre préféré fût le tour proposé par notre hôte, qui part directement de la maison Casa Sol y Luna. Le propriétaire connaît parfaitement la lagune et peut aller à des endroits plus reculés grâce à son embarcation de petite taille. Il personnalise les tours selon les envies et offre beaucoup d’explications. Du matériel de snorkeling est aussi proposé et nous nous sommes baignés à des endroits loin de tous les touristes. Nous nous sommes par exemple rapprochés d’un hôtel abandonné qui appartenait à un baron de la drogue. Le deuxième tour que nous avons testé est proposé par Cucos Tours au départ de l’hôtel Laguna Bacalar nous a emmené dans un bateau très confortable aux endroits les plus fréquentés de la lagune, un tour très « standard » avec peu d’explications uniquement en espagnol et sans matériel de plongée proposé.

Côté logement, nous sommes restés à la Casa Sol y Luna, une maison très agréable au bord de la lagune donnant sur un cenote. Les chambres sont confortables, le petit-déjeuner est inclus ainsi que l’accès à la cuisine, à la piscine, à la terrasse et les hamacs avec une vue paradisiaque. L’hôtel est situé à environ 40 minutes à pied du village et le taxi nous a coûté entre 30 et 40 pesos.

En plus de la lagune magnifique, le village de Bacalar vaut le détour. Il est possible de visiter le fort (ou de l’observer de l’extérieur comme nous) qui servait à repousser les pirates et protéger les populations locales. Le fort est situé juste à côté du Zócalo (la place principale) et des petites boutiques de souvenirs. Pour des souvenirs, nous conseillons fortement la visite du petit magasin de l’artiste Nhélida J. Guerrero Barrera dans la rue Calle 20 en face du Zócalo. Vous pourrez y rencontrer l’artiste qui aime beaucoup faire la conversation en français, elle vend ses propres créations ainsi que les cartes postales les plus abordables.

Pour vous détendre, manger, acheter un souvenir ou boire un café nous vous conseillons le jardin du lieu El Manati Bacalar. Le coup de cœur de Clémentine grâce à leur bibliothèque en libre service qui lui a permis d’échanger quelques livres.

Pour profiter pleinement du village et de la lagune nous y avons passé 3 nuits, cependant une ou deux nuits sont largement suffisantes pour en faire le tour.

 

Mahahual, paradis tranquille du Quintana Roo

Pour aller de Bacalar à Mahahual nous avons pris un mini bus ADO. Nous avons adoré le petit village de Mahahual (ou Mahajual), un ancien village de pêcheurs qui s’est vu transformé le jour où les bateaux de croisières ont commencés à s’y amarrer. Pas de craintes cependant, les bateaux de s’y arrêtent que quelques heures et la plupart des passagers ne sortent pas du port. Vous en croiserez peut-être sur la rue principale qui borde la plage mais jamais dans le cœur du village. Ils ne nous ont pas empêchés de profiter de ce lieu aux airs de paradis perdu.

C’est aussi grâce à aux croisières que les activités tels que les centres de plongée se sont développés. Nous y avons passé notre certification de plongée sous-marine avec le centre Mar Adentro. Toutes les informations sont sur notre article : visiter le monde sous-marin : certification de plongée / PADI Open Water. Nous vous conseillons vivement le centre Mar Adentro pour vos sorties plongée et snorkeling. Il y a des plongées pour tous les niveaux en partance de Mahahual incluant des visites d’épaves et des plongées en canyons dans la barrière de corail. Mahahual est aussi proche de Banco Chinchoro, un lieu très prisé des plongeurs et snorkeleurs que nous n’avons malheureusement pas eu le temps de visiter.

Nous avons appréciés le restaurant Nohoch Kay où nous avons pu manger des fruits de mer et du poisson face à la mer. Pour des restaurants bons marchés et tout aussi délicieux nous vous conseillons de faire un tour dans la rue Huauchinango parallèle au chemin qui longe la plage, vous aurez l’embarra du choix et mangerez parmi les locaux. Dans la partie non côtière résidentielle, vous vous conseillons les tacos de chez Mr. Foody ou le restaurant Divino Delicia Mexicana pour les classiques du Mexique Aussi, ne manquez pas l’excellente pâtisserie La Tartela ou encore les soirées musique et pizzas chez Pizza Papi Pasta ! Il est très facile de se balader à vélo dans tous le village ou de couvrir les distances à pieds.

Pour nous loger nous avons choisi l’excellent Hotel Lavi. Les propriétaires sont adorables et nous ont offerts de très bonnes recommandations. Les chambres sont très confortables et nous avons beaucoup aimé la décoration et la piscine (pour s’entraîner avec le masque et tuba pour la certification). L’hôtel n’est pas sur la côte mais dans la partie résidentielle où les locaux vivent et les restaurants sont délicieux et bons marchés.

Nous avons profité de ce superbe lieu une semaine, temps requis pour passer notre certification de plongée.

 

Tulum et les plages de sable fin

De Mahahual nous avons pris un bus ADO pour Tulum (attention il n’y en a qu’un seul par jour). Dès l’arrivée à la gare routière nous sentons que nous nous rapprochons de la populaire station balnéaire de Cancún. L’ambiance est plus « jet-set ». Notamment grâce à deux françaises, que nous avons cru sorties d’une émission de télé-réalité, entrain de faire un scandale dans la gare (nous avons vraiment cherché les caméras). La différence entre le très beau quartier et les superbes hôtels face à la mer avec l’hypercentre est frappante. Nous avons logé chez un très gentil français, rencontré quelques jours avant à Belize, dans un quartier en périphérie de la ville.

À Tulum, il ne faut pas manquer de visiter les ruines Mayas qui offrent un cadre très différent des autres ruines de la région. En effet les ruines sont perchés sur le bord de la mer. C’est très facile de se rendre aux ruines en colectivos (mini bus / taxis partagés). Il suffit d’embarquer dans le premier venu depuis la route principale et d’avoir sa monnaie prête. Nous nous sommes laissés tenter par une ballade en bateau (achetée juste avant l’entrée du site archéologique) pour observer les ruines depuis la mer, cela valait vraiment le coup et offre une superbe vue d’ensemble. Le tour en bateau comprend aussi une nage avec masque et tuba sur la barrière de corail parmi de nombreux poissons ainsi que des raies et tortues ! Nager avec des tortues étaient un rêve pour nous mais nous avons été dérangés de voir que certains bateaux les nourrissaient. C’était aussi un petit lieu tellement remplis de touristes que nous avons dû nous débattre un peu et nous nous sommes pris des coup de palmes dans la tête.

La plage de Tulum est magnifique, le sable est incroyablement fin et l’eau turquoise.

L’autre point d’intérêt de la ville sont les cenotes aux alentours. Ils surgissent de partout et sont reliés entre eux par des rivières souterraines. Nous avons fait la visite du Gran Cenote en louant des vélos pour 80 pesos la journée. La route en vélo est un peu difficile mais le cenote est magnifique, idéal pour passer une après-midi relaxante. Sur la route, nous avons goûté au ceviche de El Dorado, un excellent rapport qualité / prix. Le Gran Cenote fût un de nos cenotes préférés, munissez-vous d’un masque et vous pourrez observer les entrées des cavernes, peut-être même vous y faufiler.

Enfin, nous avons effectué un tour de la réserve biologique Sian Ka’an, classée patrimoine mondial de l’UNESCO. De nombreuses agences vendent des tours qui sont tous à un budget très élevés. Après de nombreuses hésitations nous avons choisi Community Tour Sian Ka’an qui reverse une partie du prix aux populations locales pour un tourisme écologique et durable. Nous avons effectué le tour de l’ancien canal et avons traversé 2 lagunes liés par un ancien canal construit par les Mayas avant de se laisser flotter dans un autre canal naturel. La flottaison étaient une expérience relaxante et amusante. Nous nous sommes ensuite rendu en bateau jusqu’à la plage en passant par une dernière lagune et en observant crocodiles, lamantins et oiseaux.

Nous avons demandé à notre hôte de nous donner ses recommandations pour manger local et bon marché à Tulum :

  • El Tacoqueto qui propose de la cuisine maison.
  • Sabor del Mar un restaurant de fruits de mer et de poissons pour un budget un peu plus élevé.
  • Taqueria Honorio une taqueria tellement populaire qui ouverte jusqu’à épuisement des stocks (il faut y aller pour le petit-déjeuner ou un déjeuner tôt). Les tacos sont très bon et bon marchés.
  • Nous avons aussi dégusté des glaces à Campanella, il y avait même des sorbets pour Clémentine qui mange sans lactose.

Playa del Carmen

Nous nous sommes rendus à Playa del Carmen après notre arrêt de 3 jorus à Valladolid. Nous avons profité des tarifs hôteliers bon marché du centre de Playa del Carmen. Nous sommes restés dans un studio avec terrasse sur le toit de Elefante Blanco pour prendre quelques jours pour travailler sur le blog. Ce fût aussi l’occasion pour nous de faire notre première plongée à la suite de la certification avec le centre the Reef Marina. Nous avons adoré notre plongée sur les sites de Tortuga et Barracuda. Il y a de nombreux sites de plongée pour tous les niveaux au départ de Playa del Carmen, les bateaux vont aussi jusqu’à Cozumel.

Le bateau de plongée part de l’hôtel The Reef Coco Beach, la plage derrière cet hôtel est un très bel endroit pour vous relaxer!

Côté restaurants nous avons aimé les suivants :

  • La Bamba Jarocha un restaurant mexicain proche de notre logement. Les portions sont très généreuses.
  • El Pirata, un restaurant de poissons et fruits de mers qui présente les prises du jour avant de les cuisiner.
  • Acaramelao un marchant de glace à la planche situé juste à côté Del Pirata, idéal pour le dessert. Certaines glaces sont sans lactose.

Playa del Carmen

 


Cozumel et Puerto Morelos

Voici deux lieux de la côte du Quintana Roo que nous n’avons pas visité mais que nous souhaitions mentionner. Nous avons longtemps hésité à aller visiter Puerto Morelos qui a la réputation d’être plus calme et un peu moins touristique, voici un article de l’excellent blog Amaixico sur Puerto Morelos (en anglais uniquement). Cozumel, au contraire, semble ultra-touristique mais a la réputation d’être l’un des meilleurs lieu de plongée et/ou de snorkeling sur la barrière de corail.


Isla Mujeres

Nous avons fait une journée à Isla Mujeres à partir de Cancún. Nous avons pris le ferry à partir du Gran Puerto avec la compagnie Ultramar pour 300 pesos l’aller-retour.

Nous souhaitions faire un tour de snorkeling sur le récif de l’île et au musée aquatique. Ce musée cherche à démontrer la coexistence entre l’art et les sciences de l’environnement. En effet, avec le temps, la vie marine trouve refuge dans les statues et le corail s’y forme. Nous avons opté pour un tour avec la coopérative isla mujeres tours et avons été un peu déçu, le repas inclus n’était pas très bon et l’équipement mauvais. En plus, les poissons ont été nourri au début de l’excursion, un geste inutile et nocif. Le tour nous a cependant permit de nous arrêter à la merveilleuse ferme à tortues Tortugranja. C’est ici qu’ils récoltent les œufs après la ponte afin de maximiser les chances (très infimes, surtout avec les activités sur la côté) de survie des bébés tortues et empêcher le braconnage. Vous pouvez donc y observer trois races de tortues locales à différents âges jusqu’à ce qu’elles soient assez mature pour être relâchées dans la mer. Nous avons adoré cette visite où nous avons aussi vu des requins. L’entrée ne coûte que 30 pesos. Nous nous sommes ensuite baladés le long des jolies plages, notamment la Playa Norte au nord de l’île près du port du ferry.

Cancún

Nous avons passé deux nuits à Cancún d’où nous reprenions notre avion pour le Costa Rica. Ici aussi la ville diffère énormément entre la zone hôtelière en bord de plage et le centre ville. Notre logement, situé dans le centre donc loin de la plage, était très confortable avec une superbe décoration. Il est disponible sur Airbnb. Nous avons profité d’être dans une grande ville pour aller au cinéma et se détendre.

Comme nous étions nostalgique de la cuisine d’Oaxaca, pour notre dernière soirée au Mexique nous avons mangé au restaurant Lindo Oaxaca.

Transport

Il y a des gares routières pour les bus dans toutes les villes de la région et il est très facile d’utiliser ce moyen de transport. Nous avons utilisé les bus ADO pour chaque déplacement sans faire de réservations au préalable. En effet, les distances entre chaque villes explorées sont courtes et les bus passent régulièrement (à l’exception de Mahahual où vous devriez vérifiez les horaires au moins la veille).

Nous sommes arrivés du Belize à Chétumal en bateau et nous avons partagé un taxi pour nous rendre à Bacalar.


La liste de lecture et films de Clémentine

  • Le guide Lonely Planet MexiqueT.
  • Le roman Chocolat Amer de Laura Esquivel : un roman (adapté en film) dont le réalisme magique renvoie aux grandes œuvres de la littérature latino-américaine. La narration est parsemée de recette de cuisine traditionnelle.
  • Le film Rêves d’Or sur des adolescents guatémaltèques qui tentent de rejoindre les États-Unis en passant par le Mexique.
  • Le film Frida qui retrace la vie de l’artiste mexicaine Frida Khalo.
  • Pour les enfants (et les plus grands) le film Coco de Disney qui appréhende très bien les traditions mexicaines dont le très important Día de Muertos.

Enfin le clip Youtube de la chanson Bacalar de Siddhartha, pour vous mettre dans l’ambiance.


 

Merci de votre lecture et de nous laisser un commentaire si vous avez des suggestions.

 

Abonnez-vous pour voyager avec nous