Le house-sitting qu’est-ce que c’est?

Le house-sitting est un nouveau concept d’échange qui s’adresse:

  • aux personnes désirant partir en vacances sans laisser leur foyer vide
  • aux voyageurs qui cherchent à se loger à moindre coût

Les personnes en recherche d’house-sitters (personnes venant garder leur maison) le font souvent pour éviter d’avoir à déplacer leurs animaux pendant leur absence, mais aussi pour que le jardin soit arrosé, ou simplement par sécurité en gardant une présence dans la maison.

Pour les voyageurs, c’est bien plus qu’une opportunité de se loger gratuitement et de faire des économies en cuisinant. Cela permet de voyager plus lentement. Mais surtout cela permet de se sentir enfin chez soit quelque part avec l’accès à la cuisine, à la télé, à la machine à laver, etc. sans avoir à partager avec toute l’auberge ! C’est aussi une occasion en or de vivre comme un local et de se fondre dans la communauté. De plus, c’est une chance d’avoir des nouveaux animaux de compagnie et de donner et recevoir beaucoup d’amour! Enfin, c’est l’occasion de faire de superbes rencontres et des amis avec les hôtes.

 

Comment ça marche?

De nombreux sites internet existent pour mettre en contact les propriétaires et les personnes qui cherchent un house-sitting (une maison à garder). Il suffit de s’inscrire, créer un profil et répondre aux offres. Comme pour Airbnb ou Couchsurfing, les hôtes et voyageurs reçoivent des commentaires et recommandations.

Les durées recherchées par les propriétaires varient d’un weekend à plusieurs mois. Les tâches à effectuer varient considérablement selon les animaux de compagnie, le jardin, la taille de la maison et les habitudes des propriétaires. Chaque offre est différente : certaines maisons sont très luxueuses, certains propriétaires prêtent leurs voitures, certains payent pour vos courses alors que d’autres pourront vous demander de participer aux factures (selon la durée de votre séjour).

Les différents sites de house-sitting

D’un site à l’autre, les frais d’inscription sont très variables. Aussi, certains sites proposent beaucoup plus d’offres que d’autres.

De plus, certains sites sont spécialisés par pays ou région, et les sites “mondiaux” ont tous des pays et régions dans lesquelles ils sont mieux représentés.

Enfin, le house-sitting n’est pas un concept courant dans tous les pays. Selon notre expérience, cela semble plus populaire en Amérique du Nord, en Europe et en Australie.

Faites-bien vos recherches avant de vous inscrire sur un site en particulier. Aussi nous suggérons de vous inscrire sur deux sites pour maximiser vos chances.

Nous avons testé pour vous trois sites de house-sitting :

  • Nomador : un site global, disponible en français, simple d’utilisation et offrant beaucoup de sécurité. Ce site propose aussi, sur le modèle du couch-surfing, des personnes prêtent à accueillir des voyageurs alors qu’ils ne sont pas absents. Nous adorons la formule découverte qui permet de tester le site gratuitement. Le seul bémol, le site est plus populaire en Europe, nous n’avons donc pas trouvé d’house-sitting concluant sur le trajet de notre tour du monde.
  • Mindahome : nous avons testé avec succès Mindahome Australia. Le site est complet et offre beaucoup d’informations, l’abonnement est bon marché. C’est grâce à ce site que nous avons trouvé la majorité de nos house-sittings. De plus, MindaHome est aussi disponible au Royaume-Uni !
  • AussieHouseSitters : nous avons aussi testé avec succès AussieHousesitters, site aussi exclusif au territoire Australien. Le site est facile à utiliser et nous avons aimé l’interface pour gérer ses messages et conversations.
  • D’autres sites mondiaux que nous n’avons pas testé mais qui sont populaires et ont des bonnes appréciations : TrustedHousesitters (très cher) et MindmyHouse.

Une fois que vous avez été contacté par un propriétaire, ou que vous avez une réponse positive à une de vos demandes, attendez-vous à passer un entretien. Nous vous conseillons fortement d’insister pour faire un appel vidéo avec le propriétaire, c’est aussi l’occasion pour vous de les juger. Nous avons ainsi refusé des offres à la suite de conversations. Vous devez impérativement vous sentir en confiance et vous ne voulez pas vous retrouver dans une situation au delà de vos capacités. Assurez-vous d’avoir mis au clair ce qui est attendu de vous, vos tâches à accomplir et les aspects financiers.

Si vous avez besoin de temps pour réfléchir soyez honnêtes, une fois engagé si une des deux parties ne tient pas parole cela peut causer beaucoup de soucis à l’autre et certainement gâcher des vacances. Certains propriétaires vous demanderons de venir à l’avance, nous trouvons que c’est une très bonne chose. Cela permet aux animaux de s’habituer à vous et de bien repérer les lieux et les environs. Enfin, assurez-vous d’avoir tous les numéros et contacts d’urgence ainsi que les procédures à suivre en cas de problèmes. Sur place, respecter les règles de bon sens et rendez la maison dans l’état où vous l’avez trouvé.

 

Comment trouver son premier house-sitting?

Avant d’avoir fait votre premier house-sitting vous n’aurez pas de recommandations sur votre profil, cela peut rendre vos recherches plus difficiles. Nous étions inquiets car nous savons qu’il y a généralement plus de demandes que d’offres pour trouver une maison à garder. Cependant, en appliquant les conseils ci-dessous nous avons eu beaucoup de succès et avons même dû refuser des offres. Voici nos conseils :

  • Soigner au maximum votre profil, écrivez une longue description avec des informations pertinentes telles que vos expériences avec des animaux ou en jardinage et les raisons pour lesquelles vous voulez devenir un house-sitter. Assurez-vous de poster plusieurs photos qui vous représentent bien. Montrez de l’enthousiasme !
  • Cherchez des moyens de justifier vos expériences passées. Vous avez déjà gardé le logement d’un proche ? Des animaux ou des enfants d’amis ? Parlez-en sur votre profil, ou mieux, demandez-leur de vous écrire une recommandation pour ajouter à votre description. Vous pouvez aussi vous tourner vers vos anciens colocataires. Nous avons par exemple inclus dans notre description nos commentaires sur Airbnb.
  • Cela semble logique mais écrivez dans la langue du pays où vous chercher à trouver un logement. Si nécessaire, publier votre profil en plusieurs langues.
  • Poster une vidéo sur votre profil, c’est le secret ! Nous sommes passés de zéro réponse à beaucoup d’offres après avoir suivi ce conseil entendu dans un podcast. Nous avons réalisé une vidéo de 2 minutes nous présentant dans laquelle nous avons plus ou moins répété les informations de notre profil. Cependant, nous voir en vidéo a un côté beaucoup plus rassurant et authentique.
  • Lors de vos réponses à des offres spécifiques, personnalisez et ajoutez un maximum de références à l’offre publiée.
  • Envoyez beaucoup de demandes. Pas de secrets ici, en multipliant vos demandes vous augmentez vos chances d’avoir une réponse positive. Certains propriétaires ne répondent même pas.

Enfin faites des recherches, nous avons beaucoup appris en lisant des témoignage en ligne et en particulier en écoutant des podcasts, voici deux excellents podcasts (en anglais) :

 

Notre expérience en Australie

Alors que nous étions sur la route depuis 7 mois, nous avons adoré faire du house-sitting en Australie : pouvoir défaire ses valises, se servir d’un four, faire des provisions, prendre des bains, connaitre les voisins, etc.

Nous avons réalisé 3 house-sitting dans 3 régions différentes, pour des durées d’une à trois semaines. Nous avons eu à notre charge : 15 poules, 3 chiens, 1 chat, 1 lapin, 1 cochon d’inde et 1 potager. Tous les animaux étaient bien éduqués et très affectueux ! Nous avons partagés des supers moments avec certains de nos hôtes et même passés des soirées dans leurs familles. Nous avons pu profiter de maison très confortables. Pendant ce temps nous avons énormément avancé notre travail sur le blog et Nicolas a même pu travailler en tant que freelance sur une mission courte.

Pour trouver ces house-sittings nous avons été actifs sur les deux sites AussieHouseSitters et Mindahome. Les deux ont fonctionné et sont assez similaires en terme d’utilisation.

Nous avons cependant eu une mauvaise expérience, avec une maison incroyablement sale. Même après des heures de nettoyage très scrupuleux l’odeur nous a énormément indisposé. L’hôte n’avait pas voulu faire de conversation vidéo, seulement un appel téléphonique, sous prétexte qu’elle n’avait pas le temps. Nous avions demandé des photos et n’avions reçu qu’une photo de la cuisine. Nous aurions du insister et ne pas accepter sans avoir fait l’appel vidéo, nous aurions du demander notamment à voir l’endroit où nous allions dormir. Si c’était le cas nous aurions décliné cette offre, car l’expérience a été désagréable pour nous.

Une expérience très positive globalement pour nous que nous pensons retenter à notre retour en Europe. En effet, le house-sitting peut aussi être en moyen de découvrir une région dans laquelle vous voulez vous installer, ou de tester la vie avec un chien ou un chat.

 

Vous planifiez de visiter l’Australie ? Nos articles et conseils sont disponibles à l’adresse suivante : https://voyagedemiel.com/category/destinations/australie/.

 

Abonnez-vous pour voyager avec nous