Lors de notre tour du monde nous avons visité l’Inde pour la première fois. Pour être honnêtes, l’Inde est la destination pour laquelle nous avions le plus de peurs et d’appréhensions. Nous avions longtemps hésité à inclure ce pays, connu comme pouvant être difficile à aborder, dans notre tour du monde. Cependant, nous étions très curieux de découvrir les merveilles de l’Inde et de nous plonger dans la culture indienne.

Sur la route de notre tour du monde, nous avons rencontré énormément de voyageurs qui avaient déjà visité l’Inde et les avis étaient très mitigés. Nous avions l’impression qu’ils étaient tombés amoureux ou avaient détesté leur séjour.

Finalement, le bilan pour nous est mitigé et notre voyage s’est déroulé entre difficultés et émerveillements. Nous avons été malchanceux et avons cumulé les galères au début de notre séjour (alors que nous n’avons rencontré que très peu de problèmes sur le reste de notre tour du monde) qui s’est cependant fini en beauté. Il est incontestable que l’Inde n’est pas un pays facile à visiter mais c’est un voyage incroyable que nous recommandons à 100%.

Voici nos conseils pour aborder une première visite en Inde sereinement, ce qui a  bien fonctionné pour nous et ce que nous aurions aimé savoir :

1. Prévoir un budget conséquent pour être à l’aise

Si nous avons cherché à faire des économies tout le long de notre tour du monde nous avions aussi décidé de ne pas être trop près de nos sous en Inde. Rétrospectivement nous pensons même que nous aurions dû prévoir un budget encore plus important, voire garder ce voyage pour un autre moment.

En effet, le plus facile pour se déplacer facilement et se sentir pleinement en sécurité est de réserver un chauffeur et un guide privé. Cette option est particulièrement pertinente si ce voyage vous rend anxieux. La majorité des touristes que nous avons croisé avaient opté pour cette option et étaient très contents. Ils n’avaient eu aucune galère comme nous avions pu rencontrer et ne s’étaient jamais sentis en situation d’insécurité.

Cette option était complètement hors budget sur notre tour du monde, nous avons donc abordé notre visite de l’Inde en mode sac à dos comme pour le reste de notre tour du monde. Sur notre route, nous avons aussi rencontré de nombreux voyageurs sur un budget qui ont adoré leur séjour en Inde. Pour notre part, nous avons fait attention à augmenter notre budget habituel pour les points suivants :

Logements

Choisir de bons hôtels, nous avons évité les premiers prix et avons pris le temps de lire les commentaires et d’étudier les photos pour être sûrs de choisir des logements sécurisant et propres. Attention aussi au bruit, un problème récurant dans les villes indiennes. Nous avons réservé deux hôtels classiques et deux logements sur Airbnb (Retrouvez nos logements sur notre article : itinéraire de 2 semaines en Inde). En visant le milieu de gamme nous avons eu la bonne surprise d’avoir des logements très confortables et propres.

Transports

Pour nos longs trajets, nous préférons prendre le train. Encore une fois, nous avons mis le prix pour réserver les classes supérieures. En particulier pour notre voyage de nuit où nous étions en première classe / First AC (et c’était quand même très sale) et pour les trajets plus courts nous avons opté pour la classe AC 3 tier (la classe en dessus de la première classe et AC 2 tier mais au dessus de la sleeper et climatisée).

Train

 

Transports en commun

En ville nous avons utilisé le métro lorsque nous étions accompagnés. Pour nos trajets seuls nous avons préféré nous tourner vers des transports privés sur Uber plutôt que les transports en commun et les tuk-tuks. Prendre un tuk-tuk est une expérience à ne pas manquer mais attention aux arnaques.

tuktuk

 

Activités et excursions

Enfin, nous avons été très heureux d’avoir un peu de budget pour prendre part à des visites guidées, point que nous allons développer dans le numéro 2.

2. Faire des visites guidées

Les villes comme Dehli ou Jaipur peuvent être extrêmement intimidantes les premiers jours. Nous vous conseillons vivement, au moins pour la première demi-journée, de réserver un tour avec un guide. Dans certaines de ces visites sont inclus (où vous pouvez demander pour) : de prendre les transports en communs, apprendre à acheter des tickets, éviter les arnaques et choisir où manger. Cela nous a énormément aidé, et à Jaipur nous avons d’ailleurs fait deux journées entières avec un guide.

Encore une fois, si vous pouvez vous le permettre, vous pouvez réserver un guide et un chauffeur privé pour l’ensemble ou une bonne partie de votre voyage. Ces réservations se font généralement par agences, soit dans votre pays d’origine soit avec des compagnies indiennes par téléphone ou email (encore une fois, comme pour n’importe quelle transaction à distance, soyez vigilants face aux arnaques).  Une autre option si vous êtes très nerveux est de prendre part à un voyage de groupe complètement organisé. Cette option ne laisse que peu de liberté sur le programme mais peut-être très intéressante aussi.

 

3. Réserver à l’avance

Ce conseil est surtout valable si vous vous rendez en Inde lors de la période la plus touristique (qui s’étend de mai à juin) et dans les lieux les plus prisés des touristes.

Tout d’abord, il faut impérativement effectuer votre demande de visa en ligne avant votre séjour. Retrouvez toutes les informations sur le site du gouvernement Français. Au moment de notre voyage, en 2019, le visa touristique coûtait $80 et il faut prévoir une photo.

Les classes supérieures des trains sont très vite réservées, nous vous conseillons de faire vos réservations plusieurs semaines à l’avance. Retrouvez tous nos conseils pour réserver vos trains en Inde et si vous voulez des explications encore plus poussées nous vous conseillons de lire le très bon article de onedayonetravel.

Pour les hôtels, il y a deux écoles. Certains préfèrent visiter les hôtels sur place, demander à voir les chambres avant de prendre leur décision. Attention cependant, vous risquez de trouver les meilleurs hôtels déjà complets. C’est aussi risqué si, comme nous, vous avez un retard de train et arrivez à destination de nuit. Nous avons préféré faire nos réservations à l’avance, et rien ne vous interdit de changer d’hôtel si vous n’êtes pas satisfait sur place. Nous vous conseillons, en Inde plus que n’importe quelle autre destination, de passer du temps à chercher des recommandations de logement en ligne, lire les commentaires et regarder les photos.

4. S’habiller en respectant les codes vestimentaires

Au final, pour nous, le plus difficile à supporter lors de notre séjour en Inde ont été les regards insistants. Nous étions souvent les seuls touristes et avions des fois des dizaines de visages tournés vers nous qui nous fixaient sans cligner des yeux. Malheureusement, ces regards étaient souvent encore plus acharnés sur Clémentine.

Pour les femmes en particulier nous vous conseillons de respecter les codes vestimentaires. Cela ne vous évitera pas les regards mais vous vous sentirez certainement plus à l’aise. Couvrez-vous au maximum, jupes longues, pantalons amples, chemises ou tee-shirt à manches longues assez larges aussi. Nous avons adapté notre garde-robe en Asie et en particulier en prévisions de l’Inde et étions très heureux de l’avoir fait.

Nous n’avons pas essayé nous-même mais certains voyageurs conseillent même de se couvrir les cheveux pour tenter de passer plus inaperçu.

 

5. Se préparer au bruit, au chaos et à la poussière

Les clichés récurrents sur l’Inde sont : c’est sale, ça agresse les sens… Il serait difficile de dire que cela n’est pas vrai et il vaut mieux y aller en connaissance de cause. L’Inde c’est magnifique, c’est coloré, c’est vivant mais c’est aussi bruyant, exténuant et parfois mal odorant.

Il faut toujours être en alerte et se balader à pied peut-être très difficile à cause de la circulation, au manque de trottoirs et aux gens qui peuvent vous accoster pour diverses raisons.

Visiter les villes et les sites touristiques ne sera pas des vacances relaxantes, mais il y a aussi des beaux endroits paradisiaques notamment sur la plage en Inde.

 

6. Ne pas avoir peur de profiter de la gastronomie

Nous n’avons pas encore évoqué le meilleur de l’Inde : la cuisine ! Chacun de nos repas a été absolument délicieux et nous n’avons jamais mangé deux fois la même chose que ce soit cuisiné à la maison, au restaurant ou dans la rue. Il y a tellement de saveurs à découvrir, chaque région et communauté a des spécialités différentes. Le vrai problème est de savoir s’arrêter. Surtout en voyant la mine déçue des cuisiniers quand, au bord de la crise de foie, vous devez leur dire que vous n’avez vraiment plus faim ! Nous avons l’eau à la bouche juste à écrire ses lignes.

Un autre cliché des voyages en Inde sont les voyageurs malades à cause de la nourriture. Nous n’avons pas eu un seul souci lors de nos deux semaines en Inde. Nous avons tout goûté, même de la nourriture de rue (street food). Certes, il est possible qu’après près d’un an de tour du monde nos estomacs étaient alors plus solides que celui d’un touriste qui arrive fraîchement de chez lui. Cependant, s’il y a bien un pays où il serait dommage de ne pas prendre quelques risques pour manger local c’est bien l’Inde !

Si vous avez des doutes, le plus simple est de suivre les locaux. Comme expliqué dans notre point numéro 2, réservez un guide, au moins pour le premier jour. Demandez-lui toutes les bonnes adresses dans la ville et les spécialités de street food. Les guides connaissent les restaurateurs dont les niveaux d’hygiène sont adéquates pour nos estomacs sensibles d’étrangers. Chaque région, quartier, famille (en fonction des croyances et religions) cuisine ses propres spécialités. Nous vous conseillons d’en goûter un maximum. Ne vous privez pas d’aller au restaurant, les prix ne sont pas élevés et les portions toujours énormes, vous pouvez commander un plat pour deux sans crainte de manquer.

Voici quelques conseils qu’un amie indienne nous a donnés: “À propos de la nourriture, quelques phrases ne rendront pas justice. J’aurai besoin d’un livre entier juste pour donner une brève description des différentes variétés de cuisines qui peuvent être trouvées ici. Cela dépend où vous allez et ce que vous préférez manger, même les plus difficiles trouveront quelque chose d’incroyable pour eux et les végétariens et vegans ne seront pas en reste.

Aucun plat ne sera semblable à un autre. Il y a un million de couleurs et de saveurs en matière de cuisine indienne. Ce n’est pas seulement du poulet au beurre et les versions occidentalisées de la nourriture indienne. Essayez des mets locaux et vous remporterez le jackpot. ”

Nos principes pour éviter d’être malade

Comme partout nous avons respecté nos principes. Tout d’abord, nous filtrons toujours notre eau grâce à notre bouteilles Water-to-Go et/ou notre filtre Sawyer. Il existe de nos jours de nombreuses marques de filtes, faites des recherches, c’est super et tellement mieux pour l’environnement. Méfiez-vous en Inde des bouteilles d’eau vendues à la sauvette, les bouchons peuvent être recollés (comme dans le film Slumdog Millionaire). Nous ne mangeons jamais de crudités ou de fruits non épluchés ou lavés par nos soins.

Nous étions en Inde pendant la saison des pluies qui favorisent les risques de bactéries, nous n’avons quasiment pas mangé de viande. C’est aussi en accord avec nos principes, et c’est un pays où il est tellement facile de manger végétarien (ou vegan pour Clémentine qui est allergique au lactose). Il y a énormément de choix et tous les plats sont variés et délicieux.

Pour choisir les restaurants nous nous sommes basés sur des recommandations principalement, de l’hôtel, des guides ou d’amis. Nous avons toujours vérifié que nous étions raisonnablement confortables avec l’aspect hygiénique. Cependant, comme partout en Asie du Sud-Est, nous vous déconseillons de porter votre regard vers les cuisines ou vous ne mangerez nul part. Pour la street food, nous nous sommes seulement fiés à des recommandations de confiance. En règle général, nous évitions les crudités, la viande et le poisson dans la rue, nous choisissions des stands populaires auprès des locaux où la nourriture est cuite devant nos yeux.

 

7.  Faire de belles rencontres tout en restant vigilent face aux arnaques

Bien sûr vous risquez de faire face à de nombreuses demandes dans les rues et à proximité des sites touristiques. Attention aux arnaques ! Cependant restez ouvert à la rencontre, en Inde vous pourrez vous lier d’amitié très facilement avec des personnes incroyables.

Nous mêmes avons été invités par un de nos guides à manger dans sa famille. Mais nous avons surtout eu la chance d’être pris en charge par des amis d’amis. Ils nous ont emmené faire des visites, invité à manger chez eux et même à y dormir quelques nuits. La nourriture indienne est encore meilleure chez les indiens, partagée en famille !

En ce qui concerne la langue, plus de 200 langues maternelles différentes sont parlées dans les familles. La langue officielle est l’hindi et l’anglais est la seconde langue officielle. Dans la rue presque tout le monde parle hindi. Il est toujours bien d’apprendre quelques basiques. Cependant, l’hindi est difficile et nous-même avons eu du mal à aller plus loin que “Namasté”. L’anglais est largement parlé dans tous les lieux touristiques, les hôtels et les restaurants. Si vous ne parlez pas du tout anglais cela risque d’être plus difficile, et si vous êtes inquiets nous vous conseillons alors de faire appel à un guide pour tout votre séjour ou de partir en voyage organisé.

 

Notre trajet en Inde

Nous développons notre trajet dans notre autre article Inde : Delhi, Agra, Jaipur et Mumbai. Comme nous n’avions que deux semaines pour nous rendre du Nord à Dehli au Sud à Mumbai nous n’avons fait que deux stops en route : Agra et Jaipur dans le Rajasthan. Ces destinations sont loin d’être les plus faciles, en particulier Dehli. Nous sommes restés dans des très grosses villes et des endroits touristiques. Cependant, dans les villages de campagne l’ambiance est bien moins stressante.

Il faut aussi savoir que le Sud a une bien meilleure réputation que le Nord, et l’accueil y serait beaucoup plus chaleureux. Déjà, à Mumbai nous avons vu une immense différence. Tout y était plus facile, à commencer par se balader seuls dans les rues. En effet, il y avait des trottoirs, une circulation un peu mieux organisée et nous étions moins la cible de regards insistants. Les régions du Sud offrent aussi des plages magnifiques (plus au moins connu tel que Goa) et même de superbes spots de plongée.

Voici les conseils d’une amie indienne: “En plus des attractions touristiques évidentes du Rajasthan ou des autres parties du nord de l’Inde, visitez le sud. Il y a dans le sud certaines des plages les plus calmes et les plus belles. Si vous préférez vous détendre et vous promener dans les jardins de thé et les plantations de café, je vous conseille Coorg.

Outre le sud tranquille, calme, propre et discipliné, vous pouvez également vous aventurer vers Leh et le Ladakh. Bien que le Cachemire soit d’une beauté incroyable, ce n’est pas le meilleur endroit à visiter actuellement. Vous pouvez aussi visiter des endroits dans l’Himachal Pradesh comme Darjeeling. Assez bon marché et facilement accessible par les transports gouvernementaux. Un estomac en acier est cependant fortement recommandé avec les bus qui montent les collines à l’envers mais les vues sont absolument magnifiques. Prenez également un peu de temps pour le nord-est de l’Inde. Une expérience vraiment unique. La plupart des gens ne s’y aventurent pas et parfois ce n’est même pas considéré comme faisant partie du “continent”, mais c’est magnifique là-bas : des collines et des champs verdoyants et aussi très riche en histoire. ”

Nous vous souhaitons un incroyable voyage en Inde, n’hésitez pas à partager votre expérience dans les commentaires.

 

Abonnez-vous pour voyager avec nous