Mt Cook

La nouvelle-Zélande est un pays propice à de superbes road-trips. Nous y avons passé un mois et avons exploré l’île du Nord en voiture et l’île du Sud en van. Voici la deuxième partie de notre voyage: deux semaines de “van life” sur l’île du Sud.

 

La location de van et le départ de Christchurch

Tout d’abord nous avons trouvé les paysages de l’île du Sud beaucoup plus impressionnants et sauvages que l’île du Nord. Nous regrettons de ne pas avoir passé plus de temps au Sud qu’au Nord. Il nous semble qu’il faudrait compter au moins un mois pour profiter au mieux de l’île du Sud et au minimum 6 semaines pour visiter les deux îles.

Avec seulement deux semaines, nous avons dû faire des choix. Par soucis d’économie, pour éviter les frais de relocalisation sur le van,  nous avons décidé de faire une boucle à partir de Christchurch. Du coup, nous sommes partis directement sur la côte Ouest et n’avons pas eu le temps de visiter ce qui se trouve au Nord de Christchurch. Nous regrettons notamment de ne pas avoir visité le parc Abel Tasman et la ville de Nelson. Pour éviter ce souci, nous vous conseillons de réserver votre van plusieurs mois à l’avance.

Nous avons loué un minuscule camping-car avec Road Runner Rentals. Le van comprenait : deux banquettes et une table transformable en lit, un évier, deux plaques de cuisson et un réfrigérateur. Nous avons beaucoup aimé le coté cosy de notre petit van qui était facile à conduire et à manœuvrer.

Road Runner Rentals

 

Arthur’s Pass

226 km / 3 h de route

Après avoir récupéré notre van auprès de l’équipe très sympa de Road Runner Rentals, nous nous sommes lancés dans une première conduite un peu difficile.

En effet, nous avons conduit de Christchurch à Greymouth en passant par le superbe parc national d’Arthur’s Pass. C’est une route absolument magnifique. Nous avons fait une courte ballade à Castle Hill. Nous avons aussi fait un arrêt au viaduc de Otira, plus exactement au point de vue Death Corner Lookout. Là-bas nous avons pu observer de très beaux perroquets néo-zélandais, les keas.

Pour notre première nuit nous avons choisi le camping gratuit au café Honey Junction Cafe à Kumura Junction.

 

La côte Ouest

362 km / 5 h de route

Pancakes Rocks

Le lendemain nous avons pris la route vers le Parc national de Paparoa et les fameuse Pancakes Rocks. Il s’agit de rochers qui ressemblent à une pile de crêpes. Nous avons trouvé le site joli mais ça ne valait pas le long détour que nous avons fait pour y aller (comptez 60 km  / 1 heure depuis Kurama Junction).

Ensuite nous avons repris la route vers le sud. C’était sublime, une alternance de jolis paysages côtiers et de montagnes.

Avant d’aller admirer les glaciers, nous avons fait une pause au West Coast Wildlife Centre à Franz Josef Glacier pour observer les fameux oiseaux emblématiques de la Nouvelle-Zélande : les kiwis.

Les kiwis

Les habitants ne sont pas surnommés les kiwis à cause du fruit vert que nous connaissons. Le fruit vert lui-même tient son nom d’un oiseau natif de la NouvelleZélande. Le kiwi est un oiseau nocturne qui ne peut pas voler et qui se nourrit grâce à un long bec. Ils sont malheureusement en voie d’extinction et il est maintenant très rare d’en croiser dans leur habitat naturel. Nous en avons observés dans un refuge où il était interdit de prendre des photos. Vous devrez nous croire sur parole : ils sont très mignons ! Ce sont des animaux emblématiques de la NouvelleZélande dont ils sont le symbole.

 

Les glaciers Franz Joseph et Fox

Il était déjà tard quand nous sommes arrivés aux glaciers mais nous avons eu le temps de faire une balade au glacier Franz Joseph et d’aller au point de vue du glacier Fox. Pour ceux qui hésitent entre les deux, nous vous conseillons d’aller au moins jeter un coup d’œil aux deux et faire une randonnée autour d’un des deux. Ils sont si proches ! Nous avons hésité à rester jusqu’au lendemain pour faire une randonnée plus longue. Cependant, les campings sur place étaient très chers, nous avions vraiment peu de temps et nous avons déjà observé des glaciers au début de notre tour du monde en Alaska.

Nous sommes arrivés tard sur un camping gratuit pas terrible de la ferme de saumons de South Westland.

 

Wanaka

201 km / 2 h 40 de route

La ville de Wanaka a été une de nos destinations favorites. Le lac est magnifique et nous avons eu la chance de pouvoir y dormir tout près au camping payant Lake Outlet Holiday Park.

Ne manquez pas non plus la randonnée Mt Iron Trail. D’en haut, la vue sur la région est épique !

Le lendemain avant le départ nous avons été au musée national du transport et du jouet : le National Transport & Toy Museum. Nous étions passé devant la veille et Clémentine trouvait que ça avait l’air super. Elle n’a pas été déçue, c’est son nouveau musée préféré ! Si vous avez une âme d’enfant vous pouvez y prévoir quelques bonnes heures…

 

Arrowtown et Lac Wakatipu

103 km / 1 h 45 de route

Il y a aussi eu une ruée vers l’or en NouvelleZélande et nous avons pu visiter les anciens villages des prospecteurs comme Arrowtown. Les histoires de ruée vers l’or sont une autre passion de Clémentine et elle a apprécié les promenades explicatives dans la ville (que nous avons pu comparer avec les ce que nous avons appris en Alaska). Pour le déjeuner nous avons très bien mangé au pub à l’ambiance anglaise le New Orléans.

Notre arrêt pour la nuit fût au lac Wakatipu après Queenstown. Ne pas s’arrêter à Queenstown est un choix que nous avons fait comme nous voulions rester au maximum dans la nature et que la ville est connue pour des activités / sports extrêmes hors de prix pour notre budget de tour du monde. Le camping gratuit Twenty Five Mile Stream fût notre campement favori. La vue au réveil était incroyable et nous pouvions même boire l’eau du lac.

 

Glenorchy

40 km / 40 min de route

Glenorchy est un des lieux qui nous a le plus impressionné. Nous avons adoré la balade de bon matin autour du Glenorchy Lagoon pour observer les reflets du lagune et les oiseaux qui le peuple. Nous avons aussi fait la promenade autour du lac Sylvan. Il était assez tôt le matin et nous étions tous seuls, majestueux ! Un petit oiseau nous a même suivi pour une bonne partie de la promenade. Sur place nous avons repéré (mais pas essayé) un camping payant (mais pas cher) qui a l’air vraiment bien.

 

Te Anau et les fjords

242 km / 3 h 15 de route (sans inclure le tour des fjords)

En route vers Te Anau nous nous sommes dégourdis les jambes aux Alpine Centre Cafe & Bar où nous avons pu voir des alpagas.

Nous avons décidé de rester deux nuits en ville pour faire un tour d’une journée dans les fjords. Nous avons passés nos deux nuits dans le meilleur camping payant du voyage : Getaway Te Anau. Sur place : un sauna et jacuzzi, des jeux, une salle télé et surtout les sanitaires, la cuisine et les machines à laver super propres. En plus, les tours opérateurs peuvent venir vous récupérer directement sur place.

Visite guidée et croisière sur les fjords

Pour aller au fjords de Milford Sounds, nous avons opté pour un tour organisé avec Fiordland Tours pour une journée entière depuis Te Anau jusqu’à Milford Sounds avec une croisière de 2 heures dans les Fjords. La journée commence à 8h et se termine vers 18h avec un programme très complet :

  • Embarquement dans le mini bus qui est venu nous chercher à notre camping.
  • Croisière de 2 heures dans les fjords avec Cruise Milford avec thé, café et biscuits à bord. De plus, le bateau s’approche s’y prêt des cascades qu’il est possible d’y rester en dessous pour prendre une mini douche et surtout d’y boire l’eau ! En plus des décors magnifiques, nous avons pu observer quelques phoques.
  • 19 stops incroyables pour prendre des photos spectaculaires de la régions et faire des mini randonnées.
  • Un goûter à Gunn’s Camp entouré des montagnes. L’impression d’être arrivé au bout du monde est garantie à cet endroit.

Nous avons adoré notre tour organisé et le recommandons vivement. En effet, en plus de vous évitez une route longue et dangereuse (car très fréquentée par les touristes) vous bénéficierez des excellentes explications du guide / chauffeur. Pensez à bien charger vos appareils photos.

 

Les Catlins

271 km / 3 h 30 de route puis 53 km / 1 h de route le lendemain

Sur la route de Te Anau aux Catlins nous avons fait un stop pour déjeuner sur la plage de Riverton.

Dans la région nous avons visité :

  • Le phare de la pointe Waipapa où nous avons croisé un phoque et des oiseaux (et nos copains français qui faisaient un tour de la Nouvelle-Zélande de plusieurs mois en van)
  • La forêt pétrifiée, Petrified Forest Curio Bay, où il est possible de voir des pingouins selon la saison et le moment de la journée (nous n’avons pas eu cette chance)
  • Les superbes grottes Cathedral Caves (l’entrée est à 5$ par personne mais ça vaut le coup)
  • Les cascades Maitai Falls. L’accès est un peu difficile mais vous ne serez pas déçus si vous aimez observer les chutes d’eau.

Nous avons passé deux jours dans la région et dormi à deux endroits différents: la première nuit au camping gratuit dans la baie de Slope Point (la vue était très chouette) et la deuxième nuit sur le parking de Tautuku Beach. L’endroit n’est pas référencé sur CamperMate (l’application que tout le monde utilise pour trouver un camping en Nouvelle-Zélande). Il n’y avait donc que nous et nos amis, c’est un superbe endroit à deux pas de la plage. Nous avons même pêché des moules pour le dîner (attention à respecter les régulations indiquées sur place).

 

Mont Cook

380 km / 4 h 45 de route

Après une longue route nous avons rejoint le lac Pukaki d’où nous pouvons observer le Mont Cook. C’est encore une très belle route avec des paysages variés. Nous avons fait un arrêt à la ferme de saumon High Country Salmon pour acheter notre dîner et observer les fameux saumons de Mont Cook.

Nous avons passé la nuit au camping Lake Pukaki Overnight Campervan Parking. Attention ce camping est populaire, et pour cause la vue sur le lac et le Mont Cook est à couper le souffle.

Le lendemain nous avons repris une route incroyable pour nous rendre sur le Mont Cook. Nous avons fait une randonnée de 3 heures pour voir le glacier Hooker Lake. Il y a du monde sur la randonnée, nous vous conseillons donc de vous y rendre de bonne heure. Nous nous sommes aussi rendus au glacier Tasman et son étrange lac rempli d’icebergs.

 

Lake Tekapo

46 km / 35 min de route

Le lac Tekapo et sa fameuse petite église avec vue sur le lac, Church of Good Shepherd, valent aussi le détour. L’église est prisée pour les mariages.

Nous avons profité de cette journée pour nous ressourcer à la piscine, au sauna et hammam du centre de loisirs de Tekapo Springs. Il est aussi possible de prendre un café et de visiter l’observatoire du Mont John pour une vue imprenable sur le lac. Nous ne l’avons pas fait car l’entrée est payante.

Le soir avons passé la nuit au camping payant Lake Tekapo Motels & Holiday Park, un endroit idéal pour observer les étoiles !

 

Rakaia Gorge

170 km / 2 h de route

Le camping payant Rakaia Gorge Camping Ground (comptez $10 par personne) offre une vue sur les gorges de Rakia incroyable (et des installations très correctes). C’est aussi un lieu idéal pour observer les étoiles.

Nous avons essayé de faire la randonnée dans les gorges mais avons fini par faire demi-tour. Le chemin, pas bien entretenu, était difficile d’accès.

 

Akaroa

145 km / 2 h 05 de route

Après 6 mois de tour du monde, nous étions impatients de découvrir la ville “française” d’Akaroa. Mis à part quelques attrapes-touristes nous n’avons pas trouvé que la ville ait grand-chose de Français… Cependant c’est une charmante petite ville côtière que nous recommandons. Nous avons profité du camping gratuit sur le parking du port (pas le plus glamour du voyage…). Il y a très peu de places et nous vous conseillons d’arriver tôt.

Le lendemain nous avions réservé une excursion pour nager avec les très rares dauphins hectors. Cependant la météo n’était pas au rendez-vous et Clémentine a été malade toute la durée de l’excursion. Nicolas a eu la chance de nager avec une maman et son bébé dauphin donc il était très heureux. Nous avons trouvé la compagnie Black Cat très honnête car ils nous ont remboursé une partie de l’excursion du jour dû au mauvais temps et à la mauvaise visibilité. Pour se remettre de nos émotions (et avec l’argent remboursé) nous avons dégusté un délicieux plateau de fruits de mer au restaurant le Trading Rooms restaurant.

Pour notre dernière nuit avant notre retour à Christchurch, nous avons dormi au Waihora Reserve Park. Nous avons trouvé que c’était un bon rapport qualité prix, seulement $10.

 

Nos conseils pour votre road-trip sur l’île du Sud en Nouvelle-Zélande

Période

Faites attention à la période à laquelle vous partez. En haute saison, les prix grimpent et les disponibilités fondent. Nous avons fortement regretté de ne pas avoir loué notre camping-car en avance, à un prix bien plus raisonnable, lorsque nous en avions l’occasion.

De plus, ne négligez pas la météo. Nous sommes partis en février, soit à la fin de l’été. Le temps était superbe sur l’île du Nord. Cependant sur l’île du Sud, en particulier en altitude, les températures étaient déjà trop basses pour que nous poussions dormir confortablement dans le van sans chauffage (il faut dire aussi que nous revenions de Polynésie-Française!). Nous avons même eu une nuit à 4°C et de la neige sur les sommets environnants !

Petit van ou camping-car avec sanitaires?

Notre van ne comprenait pas de pièce avec un toilette et une douche. Cependant, il était certifié self contained un point très important pour camper avec plus librement en Nouvelle-Zélande. Cela signifie que le véhicule est autonome, doit avoir un évier, une réserve d’eau fraîche, un moyen de contenir et vider les eaux usées et enfin des petits toilettes chimiques rangés à un endroit accessible. Le fait d’avoir un petit van est facile pour le parking et rassurant pour la conduite. En effet certaines routes, notamment en montagne, sont étroites. Enfin, nous n’avons jamais eu de problème pour trouver des sanitaires propres sur la route.

Pour notre road-trip en Australie, nous avons décidé de louer un grand camping-car avec sanitaires. Ce choix s’est fait sur les critères suivants :

  • Principalement la peur de rencontrer des araignées mortelles aux toilettes (absolument pas un problème en Nouvelle-Zélande)
  • Le fait que nous partions plus longtemps et que les prix sont plus abordables qu’en Nouvelle-Zélande.
  • C’est certainement un confort en plus avec aussi plus d’espace pour vivre et des rangements.

Cependant les manœuvres sont plus compliqués et il est très difficile de se stationner en ville. C’est une formule qui a fonctionné pour nous en Australie et en Alaska car les routes sont très larges.

En conclusion, nous trouvons que le van est plus adapté à la conduite en Nouvelle-Zélande et aux conditions naturelles favorables de ce pays.

Apps pour trouver des campings

Renseignez-vous sur les endroits où camper avec les applications CamperMate (très facile d’utilisation), WikiCamps (moins populaire mais semble plus complet) et Rankers. Cela nous a permis de camper majoritairement gratuitement, à l’exception de quelques campings payants pour se doucher et brancher notre matériel électronique de blogueur voyage.

Voyager en bus

Il est aussi possible de faire le tour de la Nouvelle-Zélande en bus et certaines compagnies proposent des pass flexibles. Nous n’avons pas exploré cette possibilité alors n’hésitez à partager vos aventures en commentaires.

Retrouvez la suite de nos conseils, notamment sur la conduite, dans notre article sur l’île du Nord en voiture.

 

La liste de lecture et de films de Clémentine

 

La Nouvelle-Zélande était un arrêt parfait sur notre parcours de tour du monde. En effet, c’est à quelques heures seulement de nos destinations suivantes et précédentes, la Polynésie Française et l’Australie.

Nous devons cependant avouer que, contrairement à tous les avis que nous avions entendu au préalable, nous aurions probablement été déçu si nous avions été à l’autre bout du monde pour visiter simplement ce pays. Nous avons l’intention de développer ce point dans un article à venir. Notre séjour à tout de même été inoubliable grâce à notre parcours autour des lieux de tournage du Seigneur des Anneaux de Peter Jackson, que nous allons partager très prochainement sur le blog.

Merci pour votre lecture, nous aimerions beaucoup connaître votre avis et vos recommandations, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire.

 

Abonnez-vous pour voyager avec nous